Chicago Les cours du soja au plus bas depuis 2008

AFP

Les cours du soja sont descendus à leur plus bas niveau depuis 2008 face à l'abondance des moissons en cours aux Etats-Unis et aux nouvelles tensions commerciales entre Pékin et Washington. Les prix du maïs ont aussi baissé tandis que ceux du blé ont grimpé.

Le boisseau de soja pour livraison en novembre (le plus échangé actuellement) a fini à 8,1400 dollars, contre 8,2325 dollars lundi soir. Comme le 13 juillet, il s'agit du prix le plus bas depuis décembre 2008 pour le contrat de soja à échéance la plus proche.

« Les moissons de maïs et de soja sont en train de monter en cadence dans le centre des États-Unis et les premiers retours du terrain confirment les rendements records prévus » par le ministère américain de l'agriculture, a souligné Dax Wedemeyer de la maison de courtage US Commodities.

Selon un rapport hebdomadaire diffusé lundi soir, 9 % des champs de maïs avaient été moissonnés au 16 septembre, contre 6 % en moyenne à cette époque au cours des cinq dernières années. Du côté du soja, 6 % des champs avaient été moissonnées contre 3 % en moyenne à cette époque.

Les cours du soja, et par ricochet du maïs, étaient aussi affectés mardi par la confirmation par Washington de nouveaux tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars de produits chinois. Pékin a immédiatement répliqué en annonçant l'imposition de nouveaux droits de douane punitifs sur des biens américains représentant 60 milliards de dollars. Cette escalade dans le conflit commercial qui oppose les deux pays éloigne un peu plus l'espoir de voir disparaître rapidement les droits de douanes imposés par Pékin sur le soja en provenance des États-Unis. Un coup dur pour les producteurs américains qui écoulent habituellement environ un tiers de leur récolte de soja en Chine.

Les cours du blé ont profité de leur côté de la vague de froid qui s'est abattue dans plusieurs zones de production en Australie et pourrait affecter la production du quatrième exportateur mondial de la céréale. Le marché continue par ailleurs à observer les conséquences sur les récoltes de blé de la sécheresse qui a frappé cet été plusieurs pays d'Europe de l'Est et la Russie. « On continue à entendre des rumeurs sur la possibilité que Moscou ne puisse pas exporter autant que l'an dernier », a indiqué Dax Wedemeyer.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé mardi à 3,4325 dollars contre 3,4800 dollars lundi soir. Le boisseau de blé pour décembre a clôturé à 5,1050 dollars contre 5,0625 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous