Commerce extérieur L'excédent agroalimentaire français en baisse d'un tiers en 2016

AFP

En 2016, le solde des échanges agroalimentaires français a atteint 6,1 milliards d'euros, en baisse de 3,1 milliards par rapport à 2015, plombé par la chute des exportations de céréales et la hausse des importations, selon Agreste, l'organisme statistique du ministère de l'agriculture.

L'excédent agroalimentaire français atteint son plus bas niveau depuis 2009, où il avait dégringolé à 5 milliards d'euros. Les exportations agroalimentaires ont diminué de 1,4 milliard d'euros par rapport à 2015 tandis que les importations ont progressé de 1,7 milliard. Le recul du solde commercial affecte principalement les produits agricoles bruts (- 2,3 milliards d'euros), et dans une moindre mesure les produits transformés (- 0,8 milliard d'euros).

La baisse des exportations de céréales en 2016, qui ont chuté de 22,1 % en valeur sur un an, explique pour une large part la chute de l'excédent des produits bruts. En blé tendre, la faiblesse et les spécificités qualitatives de la récolte 2016, conjuguée à une forte concurrence internationale, « ont rendu difficiles les exportations vers des pays tels que l'Algérie ou l'Égypte mais aussi vers les Pays-Bas qui sont traditionnellement des débouchés importants pour la France », selon Agreste.

La dégradation de la balance des produits transformés résulte de la hausse des importations alors que les exportations restent stables, la progression des ventes de boissons alcoolisées contrebalançant le repli des exportations de produits laitiers et de viandes de volaille.

La réduction de l'excédent agro-alimentaire est plus marquée avec l'UE, où le solde du commerce extérieur perd plus de 2 milliards d'euros par rapport à 2015 à 770 millions, qu'avec les pays tiers, où il ne recule que d'un milliard à 5,4 milliards.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous