Marché de l'éthanol La Brésil prolonge son exemption tarifaire sur l'éthanol américain pour 3 mois

AFP

Le Brésil va renouveler pour trois mois une exemption tarifaire sur les importations américaines d'éthanol arrivée à expiration le 30 août, a fait savoir vendredi soir le Bureau du représentant américain au commerce (USTR).

Cette exemption, qui porte sur un volume maximum de 750 millions de litres d'éthanol américain importé par an, prendra effet à partir de lundi, date à laquelle le Brésil et les États-Unis doivent entamer des négociations bilatérales sur le commerce d'éthanol et de sucre.

Le pays sud-américain avait rétabli la semaine dernière un droit de douane de 20% sur les importations d'éthanol américaines, ce qui avait alors constitué un revers pour l'administration du président Donald Trump, qui exerçait une forte pression pour le maintien d'une exemption favorable à cette industrie américaine d'importance politique.

Les discussions qui débutent la semaine prochaine ont pour but « d'améliorer l'accès au marché pour l'éthanol et pour le sucre au Brésil et aux États-Unis » et « d'accroître l'accès au marché pour le maïs dans les deux pays », indique l'USTR.

L'éthanol, utilisé comme biocarburant, est un produit d'exportation agricole essentiel pour l'Iowa, État du Midwest américain et terrain clé des élections de novembre prochain.

Au Brésil, l'éthanol constitue un marché juteux pour les producteurs de canne à sucre dans les États du nord-est et du sud-est, au poids politique important. Ces derniers font également campagne pour obtenir un accès exempté de taxes au marché américain du sucre.

Le Brésil et les États-Unis sont les leaders mondiaux de la production d'éthanol, représentant ensemble près de 85 % de l'approvisionnement.

Les États-Unis ont exporté plus de 1,25 milliard de litres d'éthanol au Brésil et importé 738 millions de litres d'éthanol brésilien l'an dernier. Les producteurs des deux pays sont confrontés à la dégringolade de la demande de carburant sur leur territoire en raison de la pandémie de coronavirus et cherchent à stimuler les exportations.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous