Euronext Le blé en recul avant des rapports et après les pluies

AFP

Les prix du blé étaient en recul jeudi après-midi, à la veille d'un rapport américain et après des pluies sur les cultures en Europe.

En France comme en Allemagne, les précipitations des derniers jours ont été « les bienvenues dans de nombreuses zones de production. Dans plusieurs régions, les conditions sèches ont en effet handicapé les cultures d'hiver », commentait ainsi le cabinet Agritel dans une note.

D'autre part, le marché européen demeure attentif à l'évolution des prix du marché américain où les négociations commerciales entre la Chine et les USA sont en cours. « Toutefois, ce sont surtout les perspectives de production sur la zone mer Noire qui focalisent l'attention », estimait Agritel. Les prochaines récoltes de blé pourraient dépasser 83 millions de tonnes, évaluait Agritel, s'appuyant sur « des sources locales », et prévoyant la reconduction d'une politique de non taxation des exportations des blés en place depuis 2016, « comme l'a laissé entendre (mercredi) le ministère de l'agriculture russe ».

Dans cette optique, le rapport mensuel du ministère américain de l'agriculture pour mai, qui doit être publié vendredi soir, sera scruté par les opérateurs.

Vers 14 h (12 h GMT) sur Euronext, la tonne de blé reculait d'1 euro sur l'échéance de septembre à 171 euros, et de 1,25 euro sur celle de décembre à 174,50 euros, dans un marché cependant extrêmement calme, avec à peine 5 000 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, était à l'équilibre, inchangée sur l'échéance de juin à 165,25 euros et en progression de 25 centimes d'euro sur celle d'août à 169,75 euros, pour un peu moins de 150 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous