Céréales Le blé grimpe fortement après des prévisions de récolte à la baisse en Allemagne

AFP

Le blé continuait de grimper fortement mercredi à la mi-journée sur le marché à terme européen Euronext des céréales, après la publication d'une nouvelle correction à la baisse des prévisions de récolte en Allemagne.

Marchés agricoles Agritel met en garde contre le retour de la volatilité sur les marchés.  (©Bluedesign/fotolia)

Peu avant 13 h 30 (11 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé gagnait 4 euros à 206,25 euros sur l'échéance septembre, et 3,50 euros sur le contrat décembre, à 207,75 euros, pour 14 853 lots échangés. A la même heure, le maïs gagnait 1,25 euro à 186 euros sur l'échéance d'août, et 3,25 euros à 193,25 euros sur l'échéance de novembre, pour 543 lots échangés.

Le syndicat des agriculteurs allemands (DBV) a corrigé à la mi-journée ses prévisions de récolte à la baisse : au lieu de la dernière estimation de 41 millions de tonnes de céréales, DBV n'attend qu'une récolte d'environ 36 millions de tonnes cette année en raison de la sécheresse, confirmant les évaluations pessimistes des derniers jours, selon un communiqué de la DBV. Pour le blé d'hiver, l'une des céréales les plus importantes dans le pays, le rendement à l'hectare a fortement baissé, à 6 tonnes l'hectare en moyenne contre 7,7 tonnes l'an passé, soit une chute de 20 %, selon le DBV. La comparaison par rapport à la moyenne quinquennale est encore plus défavorable (- 25 %), puisque le rendement moyen s'élevait à 8 tonnes l'hectare entre 2013 et 2017.

Les craintes sur la production touchent la plus grande partie du continent européen, note ODA, une coopérative suédoise ayant estimé la production de blé du pays entre 1,7 et 1,9 million de tonnes face à la sécheresse extrême connue cette année, contre 3,2 millions de tonnes l'an passé. Du côté de la mer Noire, le service météorologique russe confirme attendre une baisse de production de céréales en Russie (- 15 à - 20 %), ajoute ODA, tandis que le ministère bulgare a aussi revu la production du pays à la baisse, mais en raison des fortes pluies de ces dernières semaines.

Le cabinet Agritel pour sa part met en garde contre le « retour de la volatilité sur les marchés », avec « des mouvements importants au sein d'une même journée ». Le marché devrait suivre mercredi le résultat d'un appel d'offres de l'Algérie pour du blé tendre. A noter également l'achat par le Japon de près de 105 000 tonnes de blé meunier en provenance des Etats-Unis, du Canada et d'Australie.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous