Euronext Le blé poursuit sa progression, aidé par la météo et le taux de change

AFP

Les prix du blé étaient orientés à la hausse mardi midi, soutenus par les conditions climatiques défavorables outre-Atlantique et la parité euro/dollar qui rend les céréales européennes plus compétitives.

La sécheresse fait souffrir les blés de printemps aux États-Unis et au Canada.

Par ailleurs, « la parité euro/dollar tente de se stabiliser depuis la semaine passée au-dessus de 1,1780 », souligne le cabinet Agritel. « Ce niveau, au plus bas depuis avril, offre un élément de soutien aux prix des matières premières orientées vers l'export », ajoute Agritel.

Quant aux conditions de récolte, « la situation en France et dans certaines régions d'Europe est (...) très hétérogène après les pluies récentes », constate le cabinet spécialisé, remarquant que le retour d'un temps plus sec permet de voir avancer les chantiers en orges et en blé tendre, dans les zones les plus avancées.

Vers 13h10 (11h10 GMT) sur Euronext, la tonne de blé progressait de 2,75 euros sur l'échéance de septembre à 217 euros, et de trois euros sur l'échéance de décembre à 219,25 euros, pour plus de 21 300 lots échangés.

La tonne de maïs, pour sa part, progressait de deux euros sur l'échéance d'août à 249 euros, et de 2,25 euros sur l'échéance de novembre à 205,75 euros, pour environ 260 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous