Euronext Le blé poursuit son rebond, les exportations françaises en légère hausse

AFP

Les cours du blé poursuivaient mercredi en milieu de journée le rebond observé la veille, à la faveur notamment d'exportations réévaluées en légère hausse par FranceAgriMer.

Lors d'un conseil spécialisé des céréales, l'organisme public a en effet légèrement corrigé à la hausse les exportations d'épis français, vers les pays tiers (9,75 millions de tonnes, + 50 000 tonnes par rapport au mois dernier), en maintenant les exportations dans l'Union Européenne (7,42 Mt).

En conséquence, les stocks de fin de campagne sont encore revus à la baisse, à un niveau très faible (2,3 Mt). En outre, l'Algérie a acheté 500 000 tonnes de blé meunier, pour chargement en juillet. « L'origine France devrait avoir été retenue majoritairement au regard des prix pratiqués », estimait le cabinet Agritel, dans une note. Cet appel d'offres concerne la prochaine récolte, la campagne actuelle se clôturant le 30 juin. 

Lors de la campagne qui s'achève, « ce qui semble se dégager, de la part des opérateurs, c'est qu'on n'atteindrait pas les 10 millions de tonnes (d'exportation vers les pays tiers) et qu'on resterait dans ces eaux là, 9,7, 9,8 millions de tonnes », a déclaré Marc Zribi, chef de l'unité « grains et sucre » de FranceAgriMer, lors du point presse qui a suivi le conseil spécialisé céréales de l'office agricole français.

Le président du conseil spécialisé, Rémi Haquin, qui présidait son dernier conseil, a dit s'attendre à ce stade « à une belle récolte », soulignant que « les pluies intervenues la semaine dernière ont fait du bien ». Il a tout de même rappelé qu'en 2016, année catastrophique pour les céréales de la ferme France, la situation était plus ou moins similaire à ce stade de l'année, ajoutant, fidèle à sa prudence de paysan, que « c'est juin qui déterminera le volume de la récolte, comme tous les ans ». 

Vers 12 h 30 (10 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé meunier regagnait 1 euro sur l'échéance de septembre à 171,50 euros et 75 centimes sur l'échéance de décembre à 175 euros, pour un peu plus de 6 000 lots échangés.

Concernant le maïs, FranceAgriMer a revu à la hausse son bilan prévisionnel d'importation sur la campagne sortante, à 950 000 tonnes, contre 800 000 tonnes en avril dernier. La tonne de maïs restait toutefois bien orientée, sur Euronext, progressant de 50 centimes d'euro, tant sur l'échéance de juin à 164,50 euros, que sur l'échéance d'août à 169 euros, pour un peu plus de 350 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous