Euronext Le blé reprend son souffle après plusieurs séances de hausse

AFP

Le prix du blé reprenait son souffle vendredi en début d'après-midi sur le marché européen, après avoir cassé un seuil technique à la hausse, sur fond de demande internationale soutenue.

Sur Euronext, la résistance des 250 euros la tonne de blé sur l'échéance décembre a été franchie jeudi en fin de journée. Les cours de la céréale sont montés sur leur plus haut niveau depuis le 16 août sur cette échéance avant de céder un peu de terrain. « La demande sur la scène internationale ne se dément pas, tendant un peu plus les bilans », souligne le cabinet Agritel.

« Des rumeurs font également état de nouvelles restrictions à l'export que pourrait imposer la Russie au regard de l'activité soutenue dans ce domaine, depuis le début de la campagne, et ce malgré la mise en place de taxes ». Sur la scène internationale, l'Algérie aurait acheté un peu plus de 500 000 tonnes de blé dur. Taïwan aurait acheté près de 50 000 tonnes de blé meunier américain.

Voir aussi le Chicago de ce jour : Le rebond des marchés agricoles se poursuit

L'Australie attend « une très bonne récolte de blé à venir et pourrait exporter vers la Chine, ce malgré les tensions géopolitiques entre les deux pays », selon Agritel. Le ministre de l'agriculture américain a confirmé la vente de 138 403 tonnes de maïs américain au Guatemala.

Vers 13h10 (11h10 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre cédait 1 euro sur l'échéance de décembre, à 251 euros et 0,75 euro sur l'échéance de mars, à 245,25 euros. La tonne de maïs cédait 0,25 euro sur l'échéance de novembre, à 221,50 euros, et était stable sur l'échéance de janvier, à 222,50 euros.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous