Marché du blé Le décor est planté pour une énorme récolte mondiale, voire même un record

Terre-net Média

Sur la base des conditions à la fin mai, le Conseil international des céréales prévoit une production de tout type de blé - y compris de blé dur - à 790 Mt, en hausse de 2 % par rapport à l’an passé, et surtout potentiellement un nouveau record mondial. Avec une grande partie de la production mondiale encore dans les champs, les conditions météorologiques d’ici les récoltes peuvent encore faire varier la situation.

Selon le Conseil international des céréales, la hausse sensible de la production de blé en Europe, en Russie et en Ukraine contribueront à une « énorme récolte mondiale » en 2021-2022.Selon le Conseil international des céréales, la hausse sensible de la production de blé en Europe, en Russie et en Ukraine contribueront à une « énorme récolte mondiale » en 2021-2022. (©Pixabay) 

À la fin mai, les opérations de récolte 2021/22 se limitaient principalement à l'Asie et à certaines parties de l'Afrique du Nord, où l'on s'attend à de bons résultats. Juste avant le démarrage des moissons de blé d'hiver en Russie, en Ukraine, aux États-Unis et en Europe, les perspectives de récolte de l'hémisphère nord semblent globalement favorables. Et les semis d'hiver progressent également rapidement au sud de l'équateur, où les exportateurs semblent prêts à augmenter leur superficie.

+ 8 % en Europe, + 7 % en Russie, + 10 % en Ukraine !

Chez les principaux exportateurs, des gains de production en 2021/22 sont attendus en Argentine, en Ukraine, dans l'UE-27 et aux États-Unis, mais les récoltes en Australie, en Russie, au Canada et au Kazakhstan seraient plus faibles en glissement annuel. Selon le Conseil international des céréales, la production cumulée de ces huit producteurs se situe à environ 385 Mt, soit l'équivalent de la campagne précédente.

La récolte de blé dans l'Union européenne devrait être supérieure de 8 % en glissement annuel, à 134,8 millions de tonnes, dont 127 Mt de blé tendre et 7,8 Mt de blé dur. La superficie ayant fortement rebondie après des conditions de semis très difficiles la saison précédente, la majeure partie de la reprise est liée à une augmentation de la superficie, en particulier en France, premier producteur du bloc. Les conditions ont été mitigées jusqu'à présent, mais les pluies récentes ont quelque peu stabilisé les perspectives. Des températures plus fraîches que la moyenne ont contribué à des retards de développement des cultures, ce qui pourrait conduire à une récolte plus tardive que la normale.

Evolution de la production de blés tendre et dur dans le mondeEvolution de la production de blés tendre et dur dans le monde (©Conseil international des céréales) 

Pour les producteurs de blé russes, la production prévue de 79,3 Mt se situe à 7 % sous le record de la campagne précédente. Bien que de bonnes pluies aient presque entièrement reconstitué les réserves d'humidité du sol dans les régions méridionales, une incertitude demeure quant aux niveaux de pertes hivernales. Celles-ci devraient être les plus graves dans les régions centrales, où les fluctuations de température sont particulièrement importantes. Les semis de printemps ont bien progressé, les récents changements apportés aux taxes à l'exportation sur le blé ne semblant pas avoir dissuadé les agriculteurs.

Malgré certains sols très secs lors de la plantation, les conditions se sont améliorées régulièrement en Ukraine pendant l'hiver et au début du printemps. Les réserves d'humidité du sol étant abondantes dans la plupart des régions, la production devrait augmenter de 10 % en glissement annuel, pour atteindre 27,8 Mt.

+ 3 % aux Etats-Unis, - 8 % au Canada

La production américaine de tout type de blé est estimée 3 % plus élevée que l'an dernier, à 51,1 Mt, dont 1,8 Mt de blé dur (- 7 % par rapport à l'an dernier). Compte tenu de l’augmentation des semis et d’une météo favorable, la production de blé d’hiver est en passe de dépasser celle de l’année dernière, les perspectives de rendement de Hard Red Winter au Kansas semblant particulièrement prometteuses. Cependant, les perspectives pour le blé de printemps et le blé dur dans le nord des plaines sont actuellement préoccupantes, les récentes averses n'apportant qu'un soulagement limité de la sécheresse. Les conditions sèches suscitent d'importants doutes quant à la réalisation des intentions de plantation.

Le temps sec s'est également étendu de l'autre côté de la frontière avec le Canada, la pire sécheresse y ayant été observée dans le sud et l'est des provinces des Prairies. Bien que cela ait été bénéfique pour les semis de printemps, des pluies régulières sont désormais nécessaires pour que les rendements se rapprochent de leur plein potentiel. On s'attend à ce que les semis de blé de printemps diminuent dans un contexte de concurrence accrue des cultures de remplacement, principalement le colza/canola. La production de blé devrait chuter de 8 %, pour s'établir à 32,3 Mt au Canada. Cela comprend environ 6,2 Mt de blé dur, potentiellement 6 % de moins que la saison précédente.

Bien qu'il soit encore très tôt dans la saison, les perspectives pour les principaux exportateurs de l'hémisphère sud sont actuellement plutôt bonnes. Les semis en Australie ont bien progressé, les agriculteurs des régions occidentales étant motivés par les prix élevés du marché et les pluies bénéfiques. En tenant compte d’une augmentation de la superficie, toutefois, la production est provisoirement inférieure d’un cinquième à l’année précédente, à 26,3 Mt.

En Argentine, les agriculteurs pourraient réaliser des bénéfices potentiellement importants cette année, en particulier dans les zones de double culture en soja. La superficie devant rester élevée, la production pourrait rebondir de 15 %, à 20,3 Mt.

Parmi les principales régions importatrices, la production cumulée en Afrique du Nord est supérieure de 17 % en glissement annuel, à 29,9 Mt, potentiellement un nouveau record. Des récoltes supérieures à la moyenne sont prévues chez tous les principaux producteurs, y compris en Égypte, où l'utilisation de l'irrigation est plus répandue que chez ses voisins. La plus forte augmentation régionale est attendue au Maroc, où la production devrait atteindre 6,7 Mt, contre seulement 2,6 Mt l'année précédente et y compris 2,2 Mt de blé dur (0,8 Mt en 2020/21). Le temps en Algérie n'a pas été aussi bénéfique, voire trop sec dans les régions du centre et de l'ouest. La production de blé est peu modifiée en glissement annuel, à 3,8 Mt, dont le blé dur devrait représenter environ 80 %.

La conférence IGC sur les céréales 2021, qui a lieu du 8 au 9 juin 2021, constitue un forum idéal pour une analyse plus approfondie des principaux moteurs de l'offre (et de la demande) sur les marchés mondiaux des céréales, des oléagineux et du riz. Attendu pour attirer plus de 400 participants du monde entier, le programme comprend 12 tables rondes, 10 événements parallèles, des tables de débats virtuelles et des salles d'exposition. Une session dédiée le 9 juin portera sur les perspectives de production de blé 2021/22 (ainsi que de maïs et de soja) chez les principaux fournisseurs. Les discussions porteront également sur les derniers développements en matière de surveillance des rendements, y compris grâce à la technologie de télédétection, qui peuvent apporter une plus grande clarté aux chaînes d'approvisionnement mondiales.

Terre-net.fr, média partenaire de la conférence internationale du CIC 2021 des 8 et 9 juin

Que ce soit pour le blé, le maïs, le soja ou le riz, ces nouvelles tendances seront la toile de fond des discussions lors de la prochaine conférence internationale du CIC 2021, qui se tiendra les 8 et 9 juin prochain et à laquelle Terre-net.fr est média partenaire.

36 orateurs de calibre international débâteront sur les risques stratégiques des marchés mondiaux, les futurs développements des politiques commerciales, le  financement du changement climatique et les modalités de couverture sur les marches des céréales, des oléagineux et du riz.
En savoir plus sur le site de la conférence internationale 2021 du CIC

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous