Marché du blé dur Les exportations françaises sont limitées par les disponibilités

Terre-net Média

Les prévisions d'exportations françaises de blé dur ont été légèrement revues à la hausse par FranceAgriMer, à 1,2 Mt. Certes, la demande est forte, mais les disponibilités limitées ne permettent pas de suivre et restreignent les exports français.

Champ de blé dur« Sur le marché intérieur, les utilisations par les semouliers français sont maintenues à 485 kt, niveau proche de celui de la campagne précédente », selon FranceAgriMer (©Pixabay) 

Alors que la récolte de blé dur est décevante au niveau mondial cette année, que ce soit en termes de quantité que de qualité, « le blé dur français, d’excellente qualité cette campagne, reste plébiscité par ses voisins européens et méditerranéens », d’après FranceAgriMer.

C’est ce qui a conduit l’organisme à rehausser de 50 kt ses prévisions pour les exportations françaises, attendues dorénavant à 1,2 Mt, dont 980 kt vers l’Union européenne (+ 30 kt depuis les précédentes estimations) et 220 kt (+ 20 kt) vers les pays tiers, et notamment le Maroc.

« Les disponibilités françaises limitées (moins de 1,5 Mt de collecte) constituent cette année un frein à l’exportation, compte tenu du stock de fin de campagne minimal à conserver pour assurer la soudure avec la prochaine récolte 2020 », a expliqué FranceAgriMer.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous