Euronext Petit rebond technique pour le blé

AFP

Les prix du blé connaissaient vendredi à la mi-journée un petit rebond technique, au lendemain d'une séance lors de laquelle les cours ont été chahutés.

« Le marché des céréales, en cette période de moisson, est très nerveux », indiquait le cabinet Agritel, soulignant « des amplitudes de variation importantes d'une journée à l'autre », compte tenu des disponibilités importantes. Le prix du blé ont cédé jeudi l'ensemble de la hausse de la séance précédente, s'ajustant ainsi face à la remontée de la parité euro/dollar notamment, revenue se négocier sur les plus hauts niveaux de la semaine.

Retrouvez l'Euronext d'hier : Le blé recule, à la suite de Chicago

D'après les dernières remontées au nord de la Loire recueillies par l'AFP auprès de plusieurs producteurs et courtiers, les rendements des cultures s'annoncent supérieurs aux attentes, même si la prudence reste de mise, la moisson n'ayant pas encore démarré dans tous les bassins de production. La qualité des grains, notamment en termes de teneur en protéines, semble un peu inférieure à la récolte de l'année passée, mais suffisante pour permettre aux marchandises françaises de s'exporter.

33 % du blé tendre est récolté

La récolte de blé tendre était avancée, au 15 juillet, à 33 %, selon FranceAgriMer. L'organisme a publié son rapport Céré'Obs sur les conditions et les avancées des cultures au 15 juillet et le pourcentage de notations "bonnes à très bonnes" reste stable en blé tendre, à 73 % (73 % la semaine passée et 71 % en 2018 à cette date). Il l'est également en orge d'hiver, à 73 % (73 % en S-1 et 69 % l'année dernière) et en orge de printemps, à 72% (72 % et 75 % respectivement). En revanche, s'ils baissent en maïs, à 74 % (78 et 71 %), ils progressent encore en blé dur à 73 % (71 et 62 %).

Peu avant 13 h 30 (11 h 30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé progressait légèrement, regagnant 25 centimes d'euro sur l'échéance rapprochée de septembre à 175 euros et 50 centimes sur celle de décembre à 179,50 euros, pour un peu moins de 8 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, progressait plus fortement, regagnant un euro sur l'échéance rapprochée d'août à 179 euros et 1,25 euro sur celle de novembre à 177,50 euros, pour un peu moins de 500 lots échangés. Peut-être la conséquence de l'inquiétude causée par le prochain épisode de canicule prévu en France pour la semaine prochaine.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous