Space WebTV Lindner laisse le handicap à la ferme !

Terre-net Média

Lindner, la marque autrichienne dont la politique est de se placer là où les autres constructeurs ne vont pas, lance une plateforme d’accès pour personne à mobilité réduite. Un système simple et réversible qui redonne de l'autonomie aux personnes handicapées. L'agriculteur n'a plus besoin d'être accompagné pour atteler/dételer les outils ou le chargeur frontal, piloter le tracteur ni même s'installer au volant.

Pour démarrer la lecture de la vidéo, cliquez sur l'image.

Lindner vient de lancer sa passerelle d'accès pour personne à mobilité réduite. Pour se différencier des grandes marques, l'autrichien se positionne ainsi sur un marché de « niche », philosophie chère à la marque. Né de la demande d'un agriculteur paralysé des membres inférieurs, le concept débarque aujourd'hui sur les tracteurs du constructeur telle une option.

Alfred Fuchs, responsable commercial de la zone francophone Lindner, répond aux questions de la rédaction sur le plateau de la Space webTV by Web-agri. Objectif : faire en sorte que la machine soit utilisable, par une personne à mobilité réduite, en complète autonomie. Mais le constructeur a poussé son raisonnement encore plus loin en proposant un système d'attelage-dételage du chargeur frontal et des outils avant et arrière sans descendre de la cabine.

Interface d'attelage 100 % automatique

Côté passerelle, le principe est simple. Un « monte-charge » est fixé sur le montant gauche de la cabine du tracteur. Une télécommande pilote les mouvements du strapontin. Le dispositif descend pour être à la hauteur de l'assise du fauteuil. La personne n'a plus qu'à pivoter et à faire monter l'installation grâce à la commande électrique. Une fois à hauteur du siège passager, l'opérateur pivote pour atteindre le siège conducteur. Le système se replie contre le montant de la cabine pour ne pas obstruer la visibilité. 

Côté outil, l'agriculteur achète une interface de connexion automatique développée entièrement à l'usine de Kundl (Autriche). La pièce de support est fixée au tracteur via le dispositif d'attelage trois points. Plus besoin de connecter/déconnecter les flexibles hydrauliques, le cardan de prise de force ou les connecteurs électriques. En fait, les deux pièces s'emboîtent et tous les équipements s'accouplent automatiquement. L'opérateur n'a qu'à verrouiller l'ensemble via le distributeur hydraulique dédié.

Plus besoin de descendre pour atteler le chargeur frontal

À l'avant, le chargeur frontal bénéficie d'un bâti à attelage simplifié. Le producteur s'avance en face des crochets d'attelage comme avec un outil classique et relève les couvercles qui protègent les connecteurs. Dès que la fourche est alignée, il suffit de verrouiller grâce aux crochets à commande hydraulique. Ils permettent aussi d'accoupler les prises hydrauliques du chargeur. L'opérateur n'a plus qu'à replier les supports, eux aussi à commande hydraulique. Le système devrait d'ailleurs plaire aux autres éleveurs !

À noter que la marque ne modifie rien en cabine, ce qui rend le montage entièrement réversible, voire même permet à deux chauffeurs, un handicapé et un valide, de conduire le tracteur sur la même exploitation. La passerelle est disponible et s'intègre comme une option au catalogue. Question prix, la marque parle d'environ 20 000 € pour l'installation livrée d'usine incluant le monte-charge et la radiocommande. Compter 3 000 € de plus par interface d'attelage d'outil.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous