Télégonflage Michelin Evobib : le pneumatique deux en un

Terre-net Média

Benoît Puel, le spécialiste de l’innovation agricole chez Michelin, revient sur la genèse du pneumatique Michelin Evobib, destiné à optimiser son utilisation à la fois au champ et sur route. Le fonctionnement est simple : la sculpture du pneu change avec la pression de gonflage. A la clé, des gains agronomiques, de consommation de carburant et d’usure.

Cliquez sur l’image pour lancer la vidéo.

Le pneumatique Michelin Evobib primé d’une médaille d’or aux derniers Sima Innovation Awards est un pneumatique deux en un. « C’est un projet mené conjointement avec des agriculteurs pour répondre au dilemme des pneumatiques de compromis entre le champ et la route. Nous avons donc conçu un pneu pour répondre à cette attente avec le développement du nouveau Michelin Evobib », nous a expliqué Benoît Puel, Business segment manager for innovative products and service OHT pour le groupe Michelin.

« À haute pression, le pneu travaille uniquement sur sa bande de roulement centrale, c’est-à-dire que les pavés additionnels sur les flancs remontent sur les côtés. À basse pression, ils descendent au niveau du sol et travaillent sur toute sa longueur, mais aussi sa largeur, pour une augmentation de 20 % de surface au contact de la parcelle. Ainsi la terre est moins tassée, permettant un accroissement des rendements agronomiques.

Ce pneumatique est conçu spécifiquement pour le télégonflage. L’intérêt pour l’agriculteur est d’avoir deux pneus en un pour optimiser les performances sur route avec une consommation plus faible et une longévité plus importante. Au champ, il devient possible de travailler avec une pression plus faible en protégeant son capital sol tout en gagnant en productivité. En effet, la capacité de traction augmente de 20 ch utiles. Cela se traduit, pour un tracteur de 300 ch, par une puissance disponible de 340 ch pour une meilleure productivité des chantiers. »

Michelin investit de manière importante dans le monde agricole pour la protection des sols notamment. « C’est un élément clé des objectifs et des ambitions du groupe. » Pour faciliter la mise en œuvre du télégonflage, Michelin devrait proposer dès la fin de l’année Zen@terra : une solution combinant des pneus, une installation de télégonflage et un dispositif de pilotage automatique de la pression installé sur le tableau de bord du tracteur.

Retrouvez dès la semaine prochaine l'avis d'un agriculteur qui a essayé pendant 1 400 heures le Michelin Evobib.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous