Classement européen des tractoristes Quel constructeur a immatriculé le plus de tracteurs neufs en Europe en 2015 ?

Terre-net Média

Qui sont les tractoristes leaders en Allemagne, en Italie ou encore en Pologne ? Quelle est la marque de tracteurs la plus vendue en Europe ? Quel groupe obtient la plus grande part de marché ? Découvrez, de manière inédite, les parts de marché des principaux constructeurs de tracteurs en Europe en 2015.

Parts de marché tracteurs Europe 2015 Top 6 des parts de marché tracteurs en Europe, en 2015 (©Terre-net Média)  

Graphique des volumes de ventes de tracteurs en Europe par marque.

Si la première place de John Deere (18,6 %) et la seconde de New Holland (15,8 %) sont assez prévisibles, Fendt sur la troisième marche du podium à 8.7 % a de quoi décontenancer notre vision franco-française. Toutefois, mis à part les deux premiers tractoristes d’Europe , les autres marques, Fendt, Massey Ferguson, Case-ih, Claas et Deutz-Fahr se suivent dans un mouchoir de poche.

 

Graphique des immatriculations Europe par groupe

Si l’on compile les résultats des différentes marques par groupe, le palmarès change. C’est le groupe CNH avec ses marques New Holland, Case-IH et Steyr qui prend la tête du classement européen des tractoristes. En effet, « un tracteur sur quatre » vendu en Europe provient de ce groupe.

Le groupe Agco avec ses marques Fendt, Massey Ferguson et Valtra le suit avec 21 % de parts de marché.

Juste derrière, on retrouve John Deere avec 19 % des ventes européennes de tracteurs .

Graphique interactif des volumes des immatriculations par marque et par pays.

En France, John Deere arrive premier

Pour le volume d’immatriculations de tracteurs en France en 2015, retrouvez l’article déjà publié sur terre-net.fr qui est disponible ici .

Fendt et John Deere dans un mouchoir de poche en Allemagne

En Allemagne, si le leader en 2015 est Fendt avec 19.3 % de parts de marché, il est suivi de très près par John Deere avec 19.2 %. Les positions s’inversent si l’on prend en compte les tracteurs de moins de 50 ch. En effet, Fendt ne propose pas ce type de produits.

À noter également la bonne pénétration de Deutz-Fahr avec 12.3 %. Les agriculteurs allemands achèteraient-ils en priorité des tracteurs fabriqués chez eux ? En tout cas, c’est ce que révèlent ces chiffres avec des tracteurs issus des usines de Marktoberdorf, Mannhein et Lauingen aux trois premières positions.

En Allemagne, nous avons utilisé les données des tracteurs de 50 ch et plus. C’est dans ce pays que Fendt réalise sa plus importante part de marché en Europe. Mais aussi dans ce marché que Landini, Zetor et Carraro sont les plus mal représentés.

En Italie, CNH confirme sa première place

En Italie, où notre étude a pris en compte l’ensemble des tracteurs du marché, c’est New Holland qui arrive en tête des ventes avec 22.5 % de parts de marché. Suivi de loin par Landini avec 10 %, puis Same 9.5 %, Carraro se place à 8.2 %, c'est le marché où la marque est la plus représentée.

Si l’on fait le cumul par groupe, c’est CNH qui confirme sa première place sur le podium avec 24,7 %, SDF en seconde position à 18,7 % repasse devant Argo à 11,1 %. 

À noter que c’est dans ce pays que les marques Landini, Same, Carraro et Lamborghini sont les plus représentées. En revanche, l’Italie est un vrai boulet pour Valtra qui ne dispose pas de gamme spécialisée et est enlisé à 0.9 % de part de marché.

Encore une fois, dans ce pays, les agriculteurs s’orientent plutôt vers des productions nationales de tracteurs.

En Pologne, New Holland sur la plus haute marche

En Pologne, quatrième sur le podium des acheteurs de tracteurs neufs en Europe depuis plusieurs années, c’est New Holland qui tient la meilleure part de marché avec 16,68 %, suivi de près par John Deere à 15,22 %.

Le troisième sur le podium est, et c’est une surprise, Zetor avec 13,47 % de parts de marché. C’est bien sûr dans ce pays que Zetor, bien qu’il soit constructeur tchèque, immatricule la plus grande part de marché de notre étude.

En Pologne, la proportion d’autres marques, 13.05 %, commence à monter avec notamment des marques de l’ex-bloc soviétique.

Grande Bretagne et Irlande : John Deere omniprésent

Pour le Royaume-Uni et l’Irlande, ne disposant que de chiffres datant de deux ans, les données sont à prendre avec plus de recul.

Toutefois, John Deere est archi-présent avec plus de 29,8 % en Grande Bretagne et 27,8 % en Irlande.

Le géant américain est suivi par New Holland avec respectivement 19 et 19.9 % de parts de marché. Troisième sur le podium, on retrouve Massey Ferguson avec  près de 12 et  17 % de parts de marché.

John Deere domine le marché en Espagne

En Espagne, c’est John Deere qui domine le marché avec plus de 25 % du volume des tracteurs, suivi à 18,2 % par New Holland. Kubota vient occuper la troisième place avec plus de 8,3 % de parts de marché tracteurs.

Le groupe CNH est fort dans ce pays car Case-IH arrive juste après le podium avec 7,4 % de parts de marché, ce qui place CNH à plus de 25,6 % des ventes de tracteurs en Espagne.

Autriche : la marque locale Steyr en tête

En Autriche, sur la première place du podium, on trouve une marque moins connue en France mais dont l’usine historique est implantée dans le pays : Steyr avec plus de 17,2 % de parts de marché. Suivent ensuite New Holland à 13 % et John Deere à 11,2 %.

Une des particularités du marché autrichien est la présence très nationale de la marque Lindner. Bien que les volumes recueillis au niveau européen soient faibles, en Autriche, la marque affiche une part de marché de 10.9 % soit juste 0.3 petit point derrière John Deere. Faisant moins de 1 000 tracteurs dans notre étude, elle n’apparaît toutefois pas sur le graphique.

Le marché spécifique du Portugal

Le Portugal est un marché particulier pour les immatriculations de tracteurs agricoles. Si l’on retrouve sur le podium New Holland et John Deere avec respectivement 15,7 % et 11,4 % de parts de marché tracteurs, c’est Kubota qui signe, dans ce pays, sa plus belle performance avec près de 13,2 % des ventes de tracteurs au Portugal.

Mais la spécificité de l’agriculture dans cet Etat est également mise en avant par des produits plus exotiques que ceux du reste de l’Europe et donc par de nombreuses marques peu représentées ailleurs. En effet, la part d’autres marques est de plus de 24.3 %.

John Deere, Massey Ferguson et Valtra en Suède, Norvège et Finlande

En Norvège, le résultat des trois premières marques est quelque peu changé par rapport à la moyenne européenne. Si John Deere frise le record absolu avec 28,6 % de parts de marché, c’est Massey Ferguson qui s’attitre la seconde place avec 19,6 % suivi de près par Valtra avec 14,8 %.

En Suède, Valtra tient la première marche du podium avec 24 % du marché, suivi par John Deere à 21,9 % et Massey Ferguson à 15,1 %.

En Finlande, la surprise vient bien sûr de Valtra. Le constructeur finlandais ne fait pas que confirmer sa force sur le marché scandinave. Il truste littéralement les ventes avec plus de 48.9 % de parts de marché tracteurs. Un tracteur sur deux vendu en Finlande est un Valtra. John Deere et New Holland doivent se contenter de respectivement 12,7 % et 11,2 %.

Belgique, New Holland premier

En Belgique, c’est New Holland qui se distingue (26,4%), suivi par John Deere à 16,6 % et par Deutz-Fahr à 14,2 % de parts de marché. La marque réalise là son meilleur résultat 2015.

New Holland en tête au Danemark et Slovénie

Au Danemark, New Holland premier des ventes, réalise également sa plus belle performance en parts de marché avec plus de 23,3 %. Suivi de John Deere à 20,7 % et de Case-Ih qui réalise ici aussi son top Europe en parts de marché avec 15,4 %. Le groupe CNH est une fois encore très puissant avec plus de 38,7 % des ventes de tracteurs agricoles.

En Slovénie, c’est New Holland qui mène la danse à plus de 18.3 % du marché. Les immatriculations dans ce pays prennent en compte les quads et le nombre de marque "autres" explose à plus de 35 %.

Croatie : John Deere tient les rênes

En Croatie, les quads sont également pris en compte, ce qui explique plus de 38 % de marques non classées ailleurs en tracteurs agricoles. Sur ce marché, c’est John Deere qui tient les rênes avec 17,1 %.


Les méthodes de travail :

Les groupes de presse partenaires de www.terre-net.fr et de Machine de l’année ont travaillé ensemble pour réaliser le premier classement des tractoristes en parts de marché dans les principaux pays d’Europe.

Les sources sont diverses et nombreuses. Certaines ont refusé d’être citées. Voici les autres : http://www.agrarheute.com/agrartechnik http://www.maskinbladet.dk/ , http://bauernzeitung.at/ , http://www.sillonbelge.be/ , http://www.nekanecom.com/ , http://www.agromechanika.net.pl/ , http://www.abolsamia.pt/ , http://ja.se/ www.traktori.hr

D’autres sources ont également été utilisées comme, Agrievolution, Unacma, FTMTA, AEA.

 

Les limites de l’étude :

Les données recueillies représentent 141 682 tracteurs dans 22 pays européens. Or les derniers chiffres totalisant l'ensemble du marché européen sont de 169 500 tracteurs en 2014 (sources : CEMA/Agrievolution/VDMA). L’étude représente donc environ 84 % du marché européen. Toutefois, les principaux pays en termes de volume sont présents dans l’analyse : France, Allemagne, Italie, Pologne, Royaume-Uni, Espagne, ...

Les données traitant des  parts de marché tracteur 2015 sont calculées sur 16 pays. L’ensemble de l’Europe n’est donc pas comptabilisée. Toutefois, une majorité des volumes est prise en compte et permet d’appréhender la représentativité des marques au niveau européen.

Plus de 37 marques de tracteurs vendus en Europe ont été répertoriées dans cette enquête. Afin de faciliter la lecture et la compréhension, nous avons regroupé toutes les marques qui ne totalisent pas plus de 1 000 tracteurs dans la catégorie autres. Celles qui totalisent plus de 1 000 tracteurs, soit 16 marques, représentent plus de 92 % du marché étudié.

En fonction des pays, la source d’information peut varier. En effet, l’interprétation des décisions de la Cour de justice des communautés européennes et notamment de ses arrêts John Deere Ltd du 27 octobre 1994 (C-7/95) et John Deere Ltd du 28 mai 1998 (C-7/95), n’est pas la même en fonction des pays. Il en résulte que, dans certains pays, les immatriculations sont données de manière officielle par des syndicats de constructeurs ou de distributeurs, alors que dans d’autres pays, il faut que les journalistes réalisent une enquête de terrain pour estimer les parts de marché. Dans d’autres pays comme en Irlande ou au Royaume-Uni, il faut se contenter de chiffres des années précédentes (2013 en l’occurrence lors de l’écriture de ces lignes) devant l’omerta portant sur les chiffres dans ces pays. C’est à se demander si, sous couvert de décisions de justice européenne, les principaux acteurs ne bénéficient pas de ce manque flagrant de transparence, nuisible à l’information des consommateurs.

Dans certains pays, la notion de puissance supérieure à 50 ch n’est pas prise en compte dans le calcul des immatriculations. Cette donnée qui est importante dans les pays du Nord ne l’est pas forcément dans les pays du Sud où les tracteurs spécialisés de petite puissance représentent une part importante des ventes. C’est pourquoi les immatriculations entre les pays ne sont pas comparables. Toutefois, les ordres de grandeur sont bien présents.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous