Infos firmes Grégoire Besson change le nom de toutes ses machines

Terre-net Média

Le groupe Grégoire Besson amorce un tournant en matière de marketing et de communication. Après l'annonce de sa non-participation au Sima, le constructeur change tous les noms de ses produits, met en ligne un configurateur et affiche ses tableaux de remises concessionnaires pour plus de transparence.

Grégoire Besson travail son offre produit et son positionnementGrégoire Besson travaille son offre produit et son positionnement (©Grégoire Besson) « Au fur et à mesure des lancements de produits et de gammes mais aussi des arrêts de certaines lignes de produits, l'architecture des noms de gammes et de produits était devenue difficile à comprendre, à lire et à mémoriser pour les différentes parties prenantes : utilisateurs, concessionnaires, fournisseurs, médias et même en interne pour les nouveaux arrivants.

Pour suivre le changement d'habitudes de nos clients qui vont désormais de plus en plus souvent à la source pour obtenir des informations, nous avons décidé de renommer et de réorganiser les produits et gammes » a déclaré Nicolas Millet, responsable marketing et communication du groupe Grégoire Besson.

Ce changement de noms des produits repose sur trois grands principes :

  • Le nom du produit sera celui de sa fonction ;
  • Un index permet de faire coïncider l’outil à la puissance du tracteur ;
  • Les spécificités de la machine seront données par des lettres finales.

Ainsi, pour le labour, les machines seront appelées Rover, Prima ou Voyager. Pour le décompactage ce sera Helios. Pour le déchaumage superficiel Normandie, …

L'illustration ci-dessous présente les différents noms de la gamme en fonction de leur usage.

Les outils de Grégoire Besson seront maintenant dénommés selon leurs fonctionsLes outils de Grégoire Besson seront maintenant dénommés selon leurs fonctions (©Grégoire Besson)

En second lieu, des index (40, 50, 60, 70, 80 et 90) qui correspondent à des gammes de tracteurs, permettront de définir la taille de l’outil. Par exemple, l'index 70 correspond aux tracteurs des gammes John Deere 7R, Massey Ferguson 7 700, Fendt 700, ...

Enfin une ou plusieurs lettres viendront préciser les fonctionnalités. « Par exemple, dans le gamme Cover (fonction cover crop), on pourra, pour un index 60, proposer un modèle en V, en X ou en XL. Pour les charrues semi-portées Voyager, des modèles en S (mono-roue/single-wheel) ou C (charriot/carriage). Il en sera de même pour différencier tous les modèles portés et semi-portés identifiés par la lettre T (pour tiré/trailed) ainsi que pour les décompacteurs Helios : Mono (pour mono-poutre), Duo (pour les bi-poutres) et Cracker pour les dents cracker. »

Changer les noms de produits pour plus de clarté et pour passer à la configuration en ligne

Ce changement de noms des produits et la réorganisation de la gamme permettent à Grégoire Besson de proposer un configurateur en ligne ouvert aux utilisateurs finaux, commerciaux et partenaires.

Ce nouveau site, disponible en six langues, permet d'adapter charrues, outils à disques et outils à dents aux différentes contraintes (puissance des tracteurs, sol, agronomie et budget) et gère environ 80 000 configurations possibles.

Des remises commerciales plus transparentes

Lors du salon Innov-agri, le constructeur a également affiché sur son stand ses nouvelles conditions de remises commerciales. Tout d’abord le système change, passant de remises de pré-saison à des cycles de remises en fonction de la période de l’année. Mais ce qui change vraiment, c’est l’affichage des remises à la vue de tous les agriculteurs ou concessionnaires. Ainsi la discussion autour du prix est plus saine et la transparence apporte la confiance.

Il y a fort à parier que ces changements se confirmeront d’ici la fin de l’année par un changement de noms des produits de Rabewerk, filiale allemande du groupe.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous