Travail du sol Lemken Koralin : le déchaumeur hybride qui va vous scalper l'herbe sous le pied

Terre-net Média

Lemken dévoile son déchaumeur à disques et à dents, un modèle hybride destiné à mieux maîtriser la population d'adventices tout en limitant le recours aux produits chimiques. Une aubaine pour préparer la période d'après glyphosate grâce aux outils mécaniques. L'idée est simple : multiplier les passages en scalpant de façon très superficielle le sol tel un couteau et remettre les mauvaises herbes en surface pour que leur système racinaire dessèche.

Lemken KoralinLe Koralin est le nouveau déchaumeur hybride de Lemken qui combine dents et disques. (©Terre-net Média)

Le dernier-né de la gamme de déchaumeurs Lemken, baptisé Koralin, combine disques et dents pour gagner en force de pénétration. Les disques indépendants de 510 mm de diamètre, ceux de l'Heliodor, sont installés sur des lames de ressort. Leur objectif : préparer le passage de la dent à patte d'oie en ameublissant le sol. Leur écartement est de 35 cm. Juste derrière, trois rangées de dents espacées de 30 cm bénéficient d'un recoupement de 2,5 cm de chaque côté. Celles-ci sont installées sur une sécurité non-stop à ressort et fixées directement sur le châssis.

Les disques sont installés de manière symétrique et créent un profil aéré du sous-sol pour ne pas que les socs forment de semelle. Les disques peuvent aussi être utilisés pour briser la semelle de labour s'il y en a une, ce qui favorise le drainage des eaux superficielles. En conditions de sol moyennes, voire difficiles, les disques améliorent la structure grumeleuse du sol et préparent le lit de semence. Les dents du Koralin sont idéales pour le travail en passages répétés. Leur durée de vie augmente grâce aux modèles à pointes carbure, limitant du coup les frais de maintenance de l'outil. 

Travail superficiel de 2 à 10 cm de profondeur

Avec ce montage, la marque cherche à travailler le sol sur toute sa surface et en mode très superficiel. La stabilité latérale des dents est donc primordiale. En termes de profondeur, l'outil est préconisé pour travailler de 2 à 10 cm maximum. En clair, la dent à patte d'oie doit scalper les adventices en surface pour les détruire. Une sorte de lame de couteau destinée à lutter contre les adventices en vue de l'arrêt progressif du glyphosate.

Lemken KoralinLes disques préparent le terrain pour faciliter le passage des dents à patte d'oie. (©Terre-net Média)

Après le passage des dents, l'outil nivelle le terrain pour perturber le moins possible le sol. Selon les conditions de travail, il est indispensable de remettre les mauvaises herbes en surface pour qu'elles dessèchent. C'est le rôle du peigne installé derrière la lame de nivellement, dont les dents ratissent les résidus.

Des roues pour contrôler la profondeur avec précision

Pour contrôler la profondeur, le déchaumeur hybride bénéficie de roues d'appui sur les côtés et à l'arrière de l'équipement. Le train de roues de transport sert à remettre du poids pour favoriser la pénétration. Particularité : le rouleau ne sert pas à contrôler la profondeur, il est indépendant. D'ailleurs, ceux qui préfèrent peuvent le remplacer par une herse à plusieurs rangées. 

Lemken KoralinLes dents scalpent le sol sur 2 à 10 cm de profondeur et découpent les adventices telle une lame de couteau. (©Terre-net Média)

Dans un premier temps, le constructeur propose deux largeurs de travail, 6,6 et 8,4 m. Là où le bas blesse, c'est probablement du côté du prix. Le plus large dépasse la barre des 100 000 euros prix catalogue et reste à relativiser en comparaison à l'achat d'un outil à disques et d'un déchaumeur à dents. Le Koralin combine les deux en un seul outil !


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous