Campagne 2019-2020 Le taux d'adjuvantation des bouillies en hausse

Terre-net Média

Dans son bilan de campagne 2019-2020, l'Association française des adjuvants (Afa) observe « que les agriculteurs associent toujours plus fréquemment leur bouillie à un adjuvant extemporané ».

« Malgré la réduction du nombre d’interventions au champ l’année dernière, le taux d’adjuvantation des bouillies continue d’augmenter », indique l'Afa. Pour l'association, c'est « une preuve supplémentaire que le recours aux adjuvants est un allié de poids pour les agriculteurs de plus en plus soucieux de la qualité de la pulvérisation, de la réduction de l’impact des produits phytosanitaires conventionnels et de l’efficacité de leur traitement ».

La liste des adjuvants inscrits au dispositif CEPP devrait s'étoffer en 2021

« Il reste un peu de chemin à parcourir pour que le recours aux adjuvants devienne un automatisme chez l’utilisateur, reconnaît Sophie Coquin. Aussi, l’Afa continue d’œuvrer pour mieux faire connaître cette typologie de solutions ». « Regroupant les acteurs français représentant 90 % du marché de l’Hexagone, nous travaillons depuis plusieurs années pour intégrer davantage d’adjuvants dans les fiches CEPP. Le droit à des certificats vient d’ailleurs d’être ouvert pour deux adjuvants supplémentaires. Et cette liste devrait continuer à s’étoffer sur 2021 », précise l'Afa. Les adjuvants ne sont pas concernés par la loi Egalim. « Ils pourront donc être préconisés par tous, conseillers ou vendeurs », indique Freddy Pierrard.            

L'association estime que l'usage des adjuvants devrait encore s'intensifier dans les années à venir. Notamment pour limiter pour la dérive. « En effet, dans de nombreux départements, les adjuvants sont notifiés dans la "charte de bon voisinage" comme une mesure de bonnes pratiques pour limiter la dérive et réduire l’exposition des riverains. Sans parler des solutions biocontrôle qui se développent et pour lesquels les adjuvants représentent d’excellents partenaires, afin d’optimiser la pulvérisation et sécuriser l’efficacité du traitement. C’est d’ailleurs à ce titre que l’Afa travaille avec la FNSEA en tant que membre de Contrat de solutions ».

Utilisation des adjuvants pendant la campagne 2019-2020 : les chiffres clés 

- Les mouillants sont toujours plus utilisés que les huiles (75 % vs 25 %)

- 91 % des adjuvants sont appliqués en grandes cultures et 9 % sur cultures spécialisées


Utilisation des adjuvants 2019-2020(©Afa)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média