Adjuvants L'usage des adjuvants continue sa progression

Terre-net Média

Le marché des adjuvants continue sa progression dans l'Hexagone. Ils sont notamment des partenaires privilégiés des fongicides avec une utilisation mulitpliée par deux en cinq ans. [Article mis à jour le 28 janvier 2020]

Les adjuvants étant utilisés exclusivement en association avec les solutions de protection des plantes, leur niveau d'application est donc, chaque année, étroitement lié aux programmes fongicide/herbicide/insecticide mis en œuvre pour protéger les cultures, précise l'Association française pour les adjuvants (Afa). Avec des conditions sèches pour la fin du printemps et l'été, la campagne 2018-2019 a été marquée par « un recul des interventions sur cultures spécialisées et leur maintien en grandes cultures » en France. L'Afa note : « 7,2 millions hectares en déployé ont reçu un traitement associé à un adjuvant extemporané durant la campagne 2018-2019, pour 61 millions d’euros en valeur », représentant une progression du chiffre d'affaires de 4 % en 5 ans.

« Partenaires privilégies des fongicides »

« Dans un contexte de réduction des traitements phytopharmaceutiques, le réflexe "traitement-adjuvant" se montre toujours plus d'actualité pour sécuriser, en premier lieu, les traitements herbicides (59 % des surfaces), précise Yann Mismetti, responsable communication de l'Afa. Les usages associés aux fongicides (22 % des surfaces) sont en progression constante de 10 %  par an depuis cinq ans. Quant aux usages sur insecticides, ils enregistrent 14 % des surfaces. 5 % des adjuvants sont également additionnés aux régulateurs de croissance. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous