Biocontrôle Un nouveau mode d'action contre les champignons pathogènes

Nathalie Tiers Terre-net Média

Des laboratoires de l’université d’Angers, experts des champignons pathogènes des plantes et des substances naturelles, ont breveté une technologie consistant à désarmer ces champignons en les empêchant de contourner les systèmes de défenses naturelles des plantes. Deux entrepreneurs en ont acquis la licence d’exploitation exclusive.

« Nous avons ciblé une plante pour l’extraction de la molécule active, dévoilent Emmanuel Pajot et Alexandre Olivaud, les deux fondateurs de Green Impulse, start-up créée en 2019 à Angers (Maine-et-Loire) et qui comptera bientôt six personnes. Nous avons également mis au point une formulation contre le mildiou de la vigne et la tavelure du pommier qui doit être validée pendant deux ans en Europe. L’homologation étant longue et coûteuse, le développement de la substance active contre les maladies des céréales se fera dans un second temps. »

Le processus d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pourrait aboutir en 2025. L’entreprise prépare en parallèle l’homologation sur le marché américain, en principe plus rapide, via la création d’une filiale outre-Atlantique. En 2020, Green Impulse a obtenu 1 million d'euros de subventions via les concours de l’innovation i-Lab (ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation avec BPI France) et i-Nov (Programme d’investissements d’avenir de l’État). La start-up prépare aussi une levée de fonds de plusieurs millions d’euros pour financer son développement.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous