Publication d'un guide pratique La récolte : « une étape clé en production de semences »

Terre-net Média

En production de semences, la récolte va « conditionner la qualité germinative, la pureté du lot de semences et a donc un fort impact sur la productivité pour l'ensemble de la filière », indique la Fnams. Pour accompagner les multiplicateurs dans cette mission, elle publie un guide pratique dédié.

La Fédération nationale des agriculteurs multiplicateurs de semences (Fnams) vient de publier un guide pratique dédié à la récolte des semences. « Il s'adresse qui s’adresse aux agriculteurs multiplicateurs de semences, qu’ils soient débutants, ou expérimentés et désirant s’intéresser à de nouvelles espèces. Le guide s’adresse également aux techniciens d’établissements semenciers ainsi qu’aux enseignants et étudiants », présente la fédération. Retrouvez :

  • « Une première partie consacrée aux connaissances générales sur les principes de la récolte des semences : fauchage, andainage, battage…, et qui passe en revue les différents matériels et leurs particularités »
  • « Une seconde partie constituée de fiches pratiques pour plus de 50 espèces (betteraves, céréales, fourragères, potagères, protéagineux). »
Le guide est consultable gratuitement en version numérique par espèces sur le site de la Fnams ou bien payant pour la version papier (20 € TTC) via une commande numérique.

« Récolter des semences, c’est recueillir le potentiel des graines présentes dans une parcelle de multiplication, en conservant leurs qualités. Chaque espèce de culture porte-graine a ses spécificités : facilité d’extraction des graines, risque d’égrenage, taille, poids et fragilité de la graine, étalement de la maturité… et chaque parcelle est un cas particulier : taux de déchets, humidité à la récolte, verse éventuelle, volume de végétation, présence d’adventices…, indique Christian Etourneau, responsable machinisme à la Fnams. Une observation fine et une capacité d’adaptation aux caractéristiques de l’espèce récoltée, à l’état de la plante et aux conditions climatiques au moment de la récolte permettent d’atteindre un compromis pour arrêter la date et le mode opératoire de récolte : directe, différée ou autre. Le retour en force des techniques d’andainage chez de nombreuses espèces, suite au retrait de produits phytosanitaires de dessication, incite à reconsidérer les matériels à utiliser, et à se tenir à l’écoute de l’innovation en ce domaine. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous