Séquençage du génome du blé Une grande avancée pour l'amélioration variétale

Terre-net Média

Le séquençage du génome du blé est aujourd'hui réalisé. Ce dernier a été publié le 17 août dernier par le Consortium international de séquençage du génome du blé dans la revue Sciences. Cela représente des outils considérables pour répondre aux défis agricoles mondiaux, en permettant notamment l'identification de gènes d'intérêt agronomique.

Blé Le séquençage du génome du blé est l'aboutissement de 13 années de travail, qui ont mobilisé plus de 200 scientifiques issus de 73 instituts de recherche de 20 pays. (©Terre-net Média)

Le Consortium international de séquençage du génome de blé (IWGSC) a annoncé le 17 août dernier la publication de la première séquence de référence du génome du blé tendre (Triticum aestivum L.), céréale la plus cultivée dans le monde, dans la revue Sciences. Un « véritable exploit scientifique en raison de la taille et de la complexité de ce génome », présente l’Inra. Le génome du blé est en effet cinq fois plus gros que le génome humain, rappelle Kellye Eversole, co-fondatrice et directrice de l’IWGSC.

Des outils considérables pour l'amélioration variétale

Selon l’Inra, « l’analyse de cette séquence a conduit entre autres, à la localisation précise de plus de 107 000 gènes, parmi lesquels des gènes potentiellement impliqués dans la qualité du grain, la résistance aux maladies ou la tolérance à la sécheresse ». Ces recherches ont également permis de développer plus de quatre millions de marqueurs moléculaires, « dont certains sont déjà utilisés dans des programmes de sélection ».

Ces résultats représentent des outils considérables à disposition des sélectionneurs pour l'amélioration des variétés de blé. Une amélioration nécessaire. En effet, « pour répondre à la demande alimentaire changeante d’une population mondiale grandissante et ce dans des conditions environnementales et sociales durables », l'Inra estime nécessaire une augmentation annuelle des rendements du blé de l'ordre de 1,7 %.

Mieux comprendre le génome donne aussi la possibilité « d'étudier l’organisation des gènes et la régulation de leur expression ou encore d’élucider les mécanismes évolutifs ayant façonné ce génome depuis sa formation, il y a environ 10 000 ans ».

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo. Cette vidéo est en anglais. Vous pouvez obtenir la traduction en activant les sous-titres et en choisissant ensuite le français dans les paramètres.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous