L'actu d'Arvalis
Gérer les graminées sans glyphosate entre récolte d'automne et céréale d'hiver ?

Peut-on gérer les graminées sans glyphosate entre une récolte d'automne et une céréale d'hiver ? (©Terre-net Média)
Peut-on gérer les graminées sans glyphosate entre une récolte d'automne et une céréale d'hiver ? (©Terre-net Média)

Réglementairement, l’usage du glyphosate est interdit pour les intercultures en situation labourée (exception faite après un labour précoce sur sol hydromorphe avant culture de printemps et de la lutte obligatoire réglementée), et limité à 1 080 g/ha et par an en non-labour. Cette dose amène à éviter son usage sur annuelles pour le réserver aux vivaces. 

Durant l’interculture entre une récolte d’automne (maïs, tournesol pour les plus tardifs) et une céréale d’hiver, la météo est souvent peu séchante : les fenêtres climatiques d’intervention peuvent être réduites et l’efficacité du travail du sol sur des adventices difficiles comme des graminées tallées risque d’être moyenne à faible.

Gestion de l'interculture selon la flore présente

En cas de présence d’adventices dicotylédones ou de graminées peu développées, un déchaumage superficiel suivi d’un passage de herse rotative devrait assurer un contrôle satisfaisant de la flore si les jours suivants ne sont pas trop arrosés.

En revanche, si les graminées sont développées (début ou plein tallage), mieux vaut envisager un labour ou une application de glyphosate. 

Sur un sol propre, différentes options sont possibles, depuis le semis direct avec semoir à disques jusqu’au labour suivi d’un semoir sur herse rotative.

Propositions techniques de gestion de l’interculture entre une récolte d’automne (postérieure au 15 septembre) et une céréale d’hiver, selon la flore

Propositions techniques de gestion de l'interculture entre une récolte d'automne (postérieure au 15 septembre) et une céréale d'hiver, selon la flore
(©Arvalis-Institut du végétal)

Inscription à notre newsletter
a lire également

Déja 22 réactions