Équipement Les agriculteurs continuent d’investir

Terre-net Média

Malgré les difficultés, les trois quarts des agriculteurs ont l’intention d’investir dans les six prochains mois. Dans quels domaines ? Voici les réponses apportées par le baromètre agricole Terre-net BVA.

35% des agriculteurs vont remplacer un matériel par de l'occasion et 26% par du neuf entre mai et octobre 2017Les intentions d'achat des agriculteurs entre mai et octobre 2017 visent prioritairement à remplacer un matériel déjà existant sur l'exploitation. (©Terre-net Média)

Crise, accroissement du nombre d’exploitations agricoles en difficulté… Surprenant, dans ce contexte, de parler d’investissement en agriculture. Certes. Mais la situation économique est extrêmement variable d’une structure à l’autre. Et, même si elle est difficile, il faut que les outils de travail fonctionnent ! Sans doute, les agriculteurs renouvellent-ils parfois leur matériel par obligation. Quitte à devoir chercher une solution de financement.

Résultat : selon le baromètre agricole Terre-net BVA (1), 77 % des chefs d’exploitation ont l’intention d’investir dans les six prochains mois. Un chiffre assez stable comparé aux 78 % de 2015 et 2016. Par contre, ceux qui le peuvent éviteront ou retarderont leurs achats. Ainsi, seuls 30 % investiront "certainement" dans les six mois (contre 35 % en 2015 mais 29 % en 2016), les autres (47 %), ne le feront que "probablement".

En priorité du matériel

Ils achèteront en priorité du matériel, soit pour remplacer un équipement existant (par un modèle d’occasion pour 35 % d’entre eux ou neuf pour 26 %), soit pour en acquérir un nouveau (non présent actuellement sur la ferme), pour 25 %. Précision : ces chiffres ne se cumulent pas puisqu’un même paysan peut vouloir à la fois changer une machine trop ancienne et acheter un nouvel outil.

Les deux autres domaines d’investissement privilégiés sont l’achat ou la location de terres (28 %) et l’extension ou la modernisation des bâtiments (25 %). Viennent ensuite les outils informatiques (logiciels, GPS, etc.), la génétique animale et la diversification, par exemple dans le tourisme ou la vente directe. 11 % des producteurs envisagent de créer un atelier d’élevage ou d’augmenter la taille de leur cheptel.

 

 

Intentions d'achat des agriculteurs entre mai et octobre 2017Question posée : « Pour chacun des investissements suivants, dites si vous pensez le réaliser dans les six prochains mois ? » (© Terre-net Média)(1) Sondage effectué du 31 mars au 10 avril 2017 par internet, auprès d’un échantillon national de 938 agriculteurs professionnels connectés, âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : région et orientation principale de l’exploitation (grandes cultures/polyculture-élevage/autres : viticulture-arboriculture-maraîchage). Source : RGA 2010.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous