L'AGPB alerte le ministre Le revenu des céréaliers inférieur de 23 % à la moyenne des agriculteurs

Terre-net Média

Si la récolte 2019 a été bonne, les céréaliers de l’AGPB ne peuvent pas en dire autant de leurs revenus, au plus bas depuis six ans. Un point qu’Eric Thirouin, président de l’organisation, n’a pas manqué de rappeler au ministre de l’agriculture lors d’un rendez-vous le 19 décembre, en dénonçant également les charges qui s’accumulent sur les agriculteurs.

« Le message principal délivré à Didier Guillaume concerne la situation économique particulièrement difficile des céréaliers, et qui perdure depuis 2013, accentuée par un climat social très tendu dans les exploitations », a rappelé Eric Thirouin, président de l’AGPB, à l’issue de son rendez-vous avec Didier Guillaume le 19 décembre. Alors que l’Insee a publié cette semaine ses comptes prévisionnels pour l’agriculture, les revenus ont constitué le sujet principal de la rencontre.

Sur six ans, la moyenne est de 6 000 € par an et par actif après retrait des charges sociales, « soit l’équivalent d’un demi-Smic. Le revenu des céréaliers est ainsi inférieur de 23 % à celui de la moyenne nationale des agriculteurs », alerte l’organisation.

Pour accompagner les producteurs, l’AGPB a demandé au ministre de limiter les charges qui s’accumulent sur l’agriculture, évoquant notamment la question des ZNT, et le besoin de solutions pour les zones intermédiaires.

Le ministre, qui a semblé à l’écoute de ces problématiques, a promis d’y répondre dans le cadre de la déclinaison de la future Pac.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous