Règlement Omnibus Les évolutions sur l’assurance climatique divisent les syndicats

Terre-net Média

Le « règlement Omnibus » pour lequel le trilogue européen s’est mis d’accord le 12 octobre prévoit une baisse du seuil de déclenchement des assurances à 20 % de pertes et une couverture des coûts à 70 %. Ces évolutions divisent syndicats minoritaires et majoritaires.

Le 12 octobre dernier, la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l’UE se sont accordés sur le volet agricole du règlement dit « Omnibus ». En matière de gestion des risques, le trilogue européen a acté la proposition de la Commission d’abaisser le seuil de déclenchement de l’assurance climatique à 20 % des pertes, contre 30 % actuellement. Le subventionnement public maximal sera porté à 70 % contre 65 %.

Ces évolutions sur l’accompagnement public de l’assurance climatique ne satisfont pas les syndicats minoritaires. Pour la Coordination rurale, ces mesures « avantageront uniquement ceux qui ont les moyens de s’assurer, tout en rognant encore un peu plus, pour tous, les aides Pac du 1er pilier. »

Mêmes craintes du côté de la Confédération paysanne. « Les évolutions annoncées engendreront un budget tel qu’il viendra vider le second pilier de la Pac au détriment de la transition agricole. Encore une fois, l’État français joue au poker menteur : dans son discours, Emmanuel Macron parle de transition agricole, dans les négociations européennes, son ministre de l’agriculture semble saborder la transition agricole pour un dispositif assurantiel injuste et inopérant. »

Les critiques fusent également au niveau européen. Via Campesina estime ainsi que « le secteur public a capitulé face au secteur financier pour la gestion des crises. (La mesure) permettrait aux banques et aux sociétés d'assurance d'avoir la mainmise sur une partie du budget de la Pac. »

A l’inverse, l’AGPB, l’AGPM, la CGB et la FOP, associations spécialisées de la FNSEA, se félicitent de ces « avancées notoires sur le volet de la gestion des risques, qui offrent de nouvelles perspectives aux producteurs de grandes cultures. »

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous