Matières premières agricoles Wilmar améliore son bénéfice net au 3e trimestre grâce à l'huile de palme

AFP

Le géant singapourien du négoce, des plantations et de l'agroalimentaire Wilmar a vu son bénéfice net progresser de près de 11 % au troisième trimestre, en grande partie grâce à la hausse des volumes d'huile de palme et l'amélioration de ses marges, a-t-il annoncé lundi.

Pour le trimestre terminé le 30 septembre, Wilmar a réalisé un bénéfice net de 407,4 millions de dollars américains contre 368,1 millions un an auparavant, soit une hausse de 10,7% sur le trimestre, qui permet à Wilmar d'inscrire 927,1 millions de dollars de bénéfice net cumulé sur les neuf premiers mois de l'année (+ 20,6 %), a précisé l'entreprise dans un communiqué.

La division huile tropicale à elle seule réalise une hausse de 93 % de son bénéfice avant impôt à 155,5 millions de dollars contre 80,6 millions l'an passé, gonflée par l'amélioration de la performance des activités de transformation. « La croissance des volumes de production d'huile de palme a conduit à des améliorations sur les marges de l'aval », souligne Wilmar. Sur la raffinerie, la hausse de 9 % des volumes d'huiles tropicales, à 6,3 millions de tonnes au 3e trimestre, vient en grande partie de l'augmentation des volumes de biodiesel, et d'une demande accrue pour des produits transformés. Wilmar explique que le rendement de ses plantations s'est accru de 10 % au 3e trimestre à 5,7 millions de tonnes par hectare (5,2 millions de tonnes au troisième trimestre 2017), en raison de conditions météo favorables.

Sur la trituration d'oléagineux, le bénéfice avant impôt a progressé de 17 % à 269,9 millions de dollars, avec l'augmentation des volumes. Sur le sucre, il a progressé de 2 % à 76,4 millions de dollars. Dans les autres activités plus connexes, Wilmar a enregistré une perte avant impôt de 7,4 millions de dollars, faisant suite à un bénéfice net de 56,5 millions de dollars l'an passé, en raison de moindres performances de la division Engrais et d'un abaissement des investissements. 

Le PDG du groupe Kuok Khoon Hong s'est félicité de l'amélioration des performances « dans les usines dans lesquelles le groupe a investi au cours des années passées, notamment en Chine, en Indonésie et en Inde ». « Nous nous attendons à ce que la plupart de nos activités continuent de bien se comporter au cours du trimestre en cours, en raison d'une amélioration des marges sur la transformation » a-t-il dit. Néanmoins Wilmar reste « prudemment optimiste » pour le résultat annuel qui devrait être « satisfaisant ».

Greenpeace, qui accuse l'entreprise de contribuer à la déforestation en Indonésie, a dénoncé en septembre l'huile de palme « sale » de Wilmar, et occupé une raffinerie dans ce pays.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous