Chicago Blé, maïs et soja baissent avec l'amélioration de la météo

AFP

Les cours du blé, du maïs et du soja ont baissé lundi à Chicago dans le sillage d'une accalmie sur le front des précipitations aux Etats-Unis, permettant aux agriculteurs de travailler davantage la terre.

« L'activité des agriculteurs s'accélère, à l'image du travail d'ensemencement », a observé Steve Georgy de la maison de courtage Allendale. Selon lui, le regain d'activité est dû à une accalmie sur le front des précipitations sur les zones de production agricole américaines. Un travail de la terre réalisé dans les temps fait anticiper aux courtiers une récolte plus abondante, ce qui fait traditionnellement baisser les cours.

L'apaisement météorologique aux Etats-Unis n'a particulièrement pas arrangé les affaires du blé américain, qui avait déjà plongé de plus de 4 % la semaine dernière en raison de prévisions de production en hausse en Russie ainsi qu'en Allemagne. « Le blé semble submergé par les abondantes réserves mondiales », ont affirmé lundi les analystes de CHS Hedging.

Dans ce contexte, les acteurs du marché attendaient par ailleurs plutôt fébrilement la publication lundi soir d'un rapport hebdomadaire sur l'avancée des semis de blé de printemps par le ministère américain de l'agriculture (USDA).

Le cours du maïs a suivi le chemin du blé, sans même profiter de l'annonce vendredi d'une vente de 105 000 tonnes de la céréale américaine à destination de la Colombie. Le cours du soja a quant à lui terminé en petite baisse, dans l'attente du rapport hebdomadaire de l'USDA. Ce rapport va pour la première fois de l'année faire état de l'avancée des semis de soja aux Etats-Unis, et devrait, selon les analystes, montrer un travail d'ensemencement effectué à 1 % ou 2 %. Le cours a toutefois un peu moins baissé que le maïs et le blé.

Pourtant, « les nombreux épisodes pluvieux observés dans la région du Midwest, qui vont sans doute retarder les semis de maïs, pourraient finalement se traduire par davantage de terrain consacré au soja », ont affirmé les analystes de CHS Hedging.

Le boisseau de blé pour juillet, désormais le plus échangé, a clôturé à 4,4175 dollars contre 4,4825 dollars à la fermeture jeudi. Les marchés étaient fermés vendredi en raison des célébrations de Pâques. Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, également le contrat le plus actif désormais, a fini lundi à 3,6350 dollars contre 3,6725 dollars jeudi. Le boisseau de soja (environ 25 kg) pour livraison en mai, le plus actif, a terminé pour sa part à 8,7700 dollars contre 8,8050 dollars en fin de semaine dernière.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous