Pommes de terre « Explosion des coûts de production et des risques »

Terre-net Média

Dans son communiqué du 7 novembre, l’Union nationale des producteurs de pommes de terre (UNPT) souhaite rappeler à l’ensemble de la filière qu'il sera important de tenir compte de la hausse des coûts de production et des risques pour la construction des contrats de production 2020. Dans le cadre de la loi Egalim, l'UNPT invite les producteurs à utiliser le contrat-type qu'elle a élaboré.

Pommes de terre L'UNPT estime que la hausse des coûts de production pour la campagne 2020 sera historique. (©Pixabay) 

Les premières discussions concernant les contrats de production pour la récolte 2020 de pommes de terre vont avoir lieu prochainement et compte tenu les fondamentaux, l’UNPT estime qu’il est nécessaire de procéder à quelques rappels, afin que les prix soient fixés au plus juste.

Appel au « partage de la valeur et du risque »

Selon l'UNPT, les producteurs seront confrontés à l’augmentation de nombreux risques pour la campagne à venir, notamment les risques économiques et de marché, climatiques, environnementaux et sociétaux. En cause : « la suppression programmée d’un certain nombre de solutions phytosanitaires et de l’évolution des modes de production répondant plus aux demandes sociétales et environnementales ». Ainsi, l'UNPT appelle au « partage de la valeur et du risque », afin que « les risques grandissants ne pèsent pas majoritairement sur le premier maillon de la chaîne, à savoir les producteurs ». 

Retrouvez plus d'informations sur  les cours de la pomme de terre

« Hausse historique et inévitable des coûts de production  »

Quant aux coûts, ils sont attendus en hausse pour de nombreuses raisons : l'augmentation annoncée de la redevance pour pollutions diffuses (RPD), la future mise en place de zones de non-traitement (ZNT), le « développement des alternatives aux produits de protection des plantes de moins en moins nombreux », l'augmentation de l'irrigation lorsqu'elle est possible, l'interdiction du CIPC (antigerminatif historique) qui rend indispensable un nettoyage des bâtiments de stockage. L'UNPT cite également « l’aménagement ou la construction de nouveaux bâtiments, et l’utilisation de produits ou des méthodes alternatives systématiquement plus onéreux. » D'après l'union des producteurs, l'ensemble de ces éléments mènera inexorablement à une hausse historique des coûts de production

Dans le cadre de la loi Egalim, qui vise notamment à « payer le juste prix aux producteurs, pour leur permettre de vivre dignement de leur travail ». Un des moyens est de procéder à « l’inversion de la construction du prix : le contrat et le prix associé seront proposés par les agriculteurs, en prenant en compte les coûts de production. De ce fait, l’UNPT a élaboré un contrat-type et invite les producteurs à l'utiliser. 
Ainsi, « L’UNPT demande et veillera, avec ses structures membres, à ce que l’ensemble de ces éléments soient pris en compte dans les contrats de production 2020 ».
Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur   Les marchés agricoles de Terre-net.fr

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous