Campagne 2015-2016 L’Union européenne produira 150 Mt de blé et 59,5 Mt d’orge

Terre-net Média

Les céréales se sont bien développées mais l’absence de précipitations pourrait conduire à revoir à la baisse les prévisions de production dans l’UE.

Moisson d'orgeLa production d'orge dans l'UE devrait reculer en 2015-2016. (©Terre-net Média)

L’estimation de la production de blé en France sera annoncée par FranceAgriMer le mois prochain. En attendant, l’organisme public reprend à son compte, dans sa note de conjoncture, les prévisions établies par le Conseil international des céréales (Cic) et par la Commission européenne.

« Au 28 mai, le Cic estime la prochaine récolte communautaire de blé (blé tendre + blé dur) à 150 Mt, en ligne avec le chiffre de la Commission européenne (CE), contre 156,1 Mt en 2014/15 », écrit FranceAgriMer dans sa note de conjoncture publiée le 16 juin dernier. « Cela représente une baisse de près de 4 %, sur la base (source Cic) d’une surface totale estimée à 26,8 Mha (stabilité) et de rendements moyens à 5,60 t/ha, en léger retrait par rapport aux 5,84 t/ha de 2014/15 ». Cette baisse de rendement est du reste constatée en France après une campagne record 2014/2015.

« Les températures, supérieures à la normale, ont accéléré le développement des céréales d’hiver » mais l’absence de précipitations dans les prochaines semaines pourrait conduire à revoir à la baisse ces prévisions.

Toujours selon FranceAgriMer, la production d’orge européenne « devrait légèrement reculer, à 59,5 Mt selon les estimations de la Commission européenne contre 60,2 Mt pour la campagne actuelle ».

Les oléagineux

Selon les estimations de la Commission européenne pour 2015-2016, reprises par FranceAgriMer, la production de graines d’oléagineux serait de 32,5 Mt, soit une baisse de 8 % par rapport à 2014/2015. « C'est la production de colza qui enregistrerait le plus fort recul (- 1,9 Mt), une évolution qu’il faut toutefois relativiser compte tenu d’une production 2014/15 record ».

La taxe sur les exportations de blé russe rétablie 

En Russie, une nouvelle taxe à l’exportation sera de nouveau mise en place le 1er juillet prochain. Mais son montant (50 roubles par tonne, soit 0,86 €/t - sur la base du taux de change en vigueur le 1er juin 2015) sera bien inférieur à celui en vigueur jusqu’en mai dernier si le prix du blé est inférieur à 11.000 roubles par tonne (189 €/t, au 1er juin 2015). 

FranceAgriMer souligne que « la taxe s’ajustera, par la suite, en fonction des prix sur le marché mondial et du taux de change du rouble. L’objectif reste, le cas échéant, de limiter les exportations et de protéger le marché intérieur russe. » 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous