L'info marché du jour La production de maïs américain sévèrement corrigée en raison des précipitations

AFP

Les projections du ministère américain de l'agriculture ont drastiquement revu à la baisse la récolte à venir de maïs américain, en raison des intempéries qui touchent depuis de longues semaines les états du Midwest aux Etats-Unis.

Chaque jour de la semaine, avec « L'info marché du jour », Terre-net sélectionne pour vous une information sur un fait impactant les cours des céréales et/ou des oléagineux.

Dans le rapport mensuel du ministère, la prochaine récolte américaine est ainsi abaissée de 34,3 millions de tonnes (Mt) à 347,5 Mt, ce qui ramène les stocks mondiaux de fin de campagne à 290,5 Mt.

« Ils ont touché à la fois aux rendements et aux surfaces », soulignait Nathan Cordier, analyste au cabinet Agritel. Cette projection est très en deçà des attentes des analystes, qui tablaient sur 362 Mt en moyenne, indiquait Nathan Cordier. « Ça soutient pour le moment Chicago qui reprend plus de 2 % sur le maïs », indiquait-il.

Avec les producteurs encore en train de semer, « il y a encore beaucoup d'inconnues », concernant les volumes, mais aussi la qualité, soulignait Nathan Cordier.

Conséquence de cette situation de tension sur les volumes disponibles de maïs, la consommation animale de fourrage à base de blé pourrait être revue en hausse aux Etats-Unis. Cette évolution permettrait de contenir la hausse des stocks mondiaux de blé à 294,3 Mt (+ 1,3 Mt), conséquence d'une révision à la hausse de la production mondiale (780,8 Mt, + 3,3 Mt), imputable notamment à la Russie, avec 1 Mt supplémentaire (78 Mt) et d'une hausse des stocks de début de campagne, due à une baisse de la campagne finissante des exportations russes (36 Mt contre 37 Mt lors du précédent rapport).

Concernant le soja, les stocks de fin de campagne aux États-Unis sont projetés en hausse à un niveau record, à 28,4 Mt (+2 Mt). C'est la conséquence d'une hausse équivalente des stocks de début de campagne, « du fait du ralentissement des exportations » vers la Chine des marchandises américaines, en raison des tensions commerciales entre Pékin et Washington, concluait Nathan Cordier.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous