L'info marché du jour La tension monte chez les importateurs

Terre-net Média

La demande ne faiblit pas, mais la nervosité monte chez les importateurs. Pour réduire son exposition aux risques logistiques, l'Égypte envisage de modifier les conditions de ses appels d’offres. Quant à l'Algérie, le pays a annulé son dernier tender, faute d’offres suffisamment compétitives.

La tension monte chez les importateurs Les signes de nervosité continuent de s’accumuler du côté de la demande et participent à la montée des prix. (©Pixabay)Les achats continuent de se succéder, mais la fermeture des frontières et les mesures de confinement mises en place dans de nombreux pays deviennent problématiques. Le marché se montre de plus en plus nerveux.Face à l’augmentation des risques et pour se protéger des problèmes logistiques qu’entraîne la pandémie du covid-19, l'Égypte, le plus grand importateur mondial de blé, envisage de modifier les conditions de ses appels d'offres internationaux. Le Gasc (autorité d'achat égyptienne) pourrait ainsi transférer les coûts d’assurance aux vendeurs, c’est-à-dire acheter du blé en C&F (coût et fret) plutôt que FOB (franco à bord). Il envisage également le paiement par lettre de crédit « à vue » qui garantit un paiement immédiat à la réception de divers documents d'expédition, par opposition aux paiements différés.À lire : Pas de rupture des appros, mais des tensions sur le...
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous