Euronext Le blé progresse encore, toujours entraîné par Chicago

AFP

Les prix du blé poursuivaient leur progression, vendredi à la mi-journée, au terme d'une semaine de hausse ininterrompue, grâce notamment au dynamisme de la Bourse de Chicago.

« Les cours du blé poursuivent tranquillement leur progression à l'image des marchés américains, mais toutefois sur un rythme moins soutenu compte tenu des conditions favorables aux cultures en Europe, à l'opposé de ce qui se passe aux Etats-Unis », résumait ainsi le cabinet Agritel dans une note.

Les pluies outre-Atlantique laissent effectivement craindre sur le blé des développements de maladies importantes et donc une dégradation qualitative. Du côté des champs de l'Hexagone, FranceAgriMer a publié son rapport Céré'Obs sur les avancées et les conditions des cultures céréalières au 13 mai : stabilité absolue pour le blé tendre, avec 79 % de conditions bonnes à très bonnes (79 % la semaine dernière et 79 % l'année dernière à la même époque), pour l'orge d'hiver, à 75 % (75 % et 75 %) et le blé dur, à 70 % (70 % et 80 %). Les orges de printemps, elles, progressent légèrement à 89 % (88 % et 77 %).

Peu avant 13 h (11 h GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 1 euro sur l'échéance de septembre à 174,75 euros et 1,25 euro sur l'échéance de décembre à 178,75 euros, pour 16 630 lots échangés. La tonne de maïs bénéficiait également de ce climat favorable pour les cours, regagnant 75 centimes d'euro sur l'échéance de juin à 163,50 euros et 75 centimes également sur celle d'août à 168,50 euros, pour un peu plus de 700 lots échangés. Sur le marché physique, le prix du blé tendre était stable.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous