Euronext Le blé rebondit, à la suite de Chicago

AFP

Les prix du blé, après avoir subi jeudi un sévère recul, connaissaient un rebond vendredi à la mi-journée, toujours dans le sillage du marché de Chicago.

Plusieurs observateurs et analystes, américains comme européens, ont exprimé des doutes quant à la volonté de la Chine de respecter ses engagements en termes d'achats agricoles, après l'accord signé avec les États-Unis, ce qui a plombé le marché jeudi. Mais il a repris des couleurs vendredi.

Il ressort d'un rapport hebdomadaire du ministère américain de l'agriculture, que les ventes de blé à l'exportation ont connu début janvier un rebond notable : lors de la semaine du 3 au 9 janvier, les États-Unis ont vendu 710 300 tonnes de blé, contre 130 600 la semaine précédente, selon le cabinet Inter-Courtage.

À ce stade, depuis le début de la campagne 2019/20, les États-Unis ont exporté pour 19,6 millions de tonnes (Mt) de blé, avec en ligne de mire d'ici à la fin de campagne, à l'été prochain, un objectif de 26,5 Mt pour le ministère.

Peu avant 13h (12h GMT) sur Euronext, la tonne de blé regagnait 75 centimes d'euro sur l'échéance de mars à 193,75 euros et 75 centimes également sur l'échéance de mai à 192,25 euros, pour plus de 12 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était inchangée sur l'échéance de mars, à 171,25 euros, et progressait de 25 centimes sur l'échéance de juin à 175,50 euros, pour un peu plus de 400 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous