L'info marché du jour États-Unis - Chine : l’accord de « phase 1 » est enfin signé

Terre-net Média

Les deux plus grandes puissances mondiales ont finalement ratifié un accord de « phase 1 » ce mercredi. Cette première étape devrait permettre une baisse des taxes mises en place par les Américains sur les importations de biens chinois, en échange de la promesse par le Chine d'une augmentation de ses achats de produits américains.

États-Unis et ChineLes États-Unis et la Chine ont ratifié un premier accord le 15 janvier. (©Pixabay)

Retrouvez le denier point sur le Weather Market : En Russie et en France, le climat s'améliore

Après presque deux ans d'une guerre commerciale qui paraissait interminable, c’est finalement acté : le président américain Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He viennent de signer un accord de « phase 1 » ce mercredi 15 janvier lors d’une cérémonie à la Maison Blanche à Washington. Le texte a été rendu public dans son intégralité.

Chaque jour de la semaine, avec « L'info marché du jour », Terre-net sélectionne pour vous une information sur un fait impactant les cours des céréales et/ou des oléagineux.

Par ce premier accord, la Chine s’est engagée à augmenter considérablement ses achats de produits agricoles, énergétiques et manufacturés américains ainsi que de répondre à des plaintes américaines concernant la propriété intellectuelle. Au cours des deux prochaines années, l’Empire du milieu devrait ainsi acheter des biens agricoles américains pour un total de 32 Mrd$ de plus qu’en 2017 (24 Mrd$), année précédant le début du conflit. La répartition choisie a été de 12,5 Mrd$ de plus en 2020 et 19,5 Mrd$ de plus en 2021. Mais la Chine a spécifié que le rythme des commandes se fera en fonction des besoins et des « conditions de marché », ce qui a laissé planer un sentiment d'incertitude. 

Le président américain a annoncé qu'il accepterait de retirer les tarifs douaniers qui ont étaient mis en place sur des produits chinois si un accord « final » de phase 2 était conclu. Et ça tombe bien, puisque les deux parties ont annoncé qu’elles étaient toutes les deux prêtes à avancer sur cette « phase 2 ».

L’officialisation de ce premier accord a laissé les opérateurs plutôt sceptiques, mais l’espoir d’un regain de la demande, couplé à d'autres éléments haussiers, a tout de même permis de soutenir les cours du blé, qui ont ainsi terminé en hausse des deux côtés de l’Atlantique. 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous