Chicago Le blé rebondit grâce au repli du dollar

AFP

Les cours du blé cotés à Chicago ont rebondi mercredi, après avoir atteint leur plus bas depuis mai la veille, portés par un dollar en baisse. Le maïs a reculé et le soja a progressé.

« Le dollar s'est affaibli avec la baisse des tensions à Hong Kong et l'hypothèse d'un Brexit brutal qui s'est éloigné », a noté Michael Zuzolo de Global Commodity Analystics and Consulting. La cheffe de l'exécutif hongkongais a accédé mercredi à une demande clé des manifestants en annonçant le retrait définitif du projet de loi sur les extraditions.

Au Royaume-Uni, les chances pour que le pays quitte l'Union européenne sans accord se sont amenuisées mercredi après l'adoption par le Parlement britannique d'une loi demandant le report du Brexit.

« Le marché des matières premières profite du marché des devises », a poursuivi l'expert. Un billet vert plus faible rend en effet les achats de produits agricoles libellés dans la devise américaine plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

Le blé est également monté après un rapport hebdomadaire du ministère américain de l'agriculture (USDA) faisant état lundi soir de récoltes inférieures aux attentes. Selon l'USDA, 55 % du blé de printemps a été récolté à l'issue de la semaine achevée le 1er septembre, soit moins que les prévisions des analystes (57 %). 55 % des cultures de soja ont elles été jugées « bonnes à excellentes », en-dessous des attentes des analystes (57 %), ce qui a tiré vers le haut le cours de l'oléagineux.

Avec 58 % de cultures jugées de qualité supérieure, le maïs est lui resté dans la moyenne des estimations. La céréale, qui a effacé une partie de ses pertes, a toutefois fini en baisse pour la troisième séance de suite, atteignant son plus bas niveau depuis mai, en raison d'une demande toujours en berne. « L'accord commercial avec le Japon n'a toujours pas été confirmé malgré une annonce faite il y a plus de deux semaines », a fait remarquer Michael Zuzolo. Fin août, Donald Trump avait annoncé la conclusion d'un accord « de principe » entre Washington et Tokyo, espérant que le texte puisse être formellement paraphé à l'occasion de l'assemblée générale de l'ONU en septembre. Cet accord, qui couvre notamment le secteur agricole, pourrait permettre aux producteurs américains de maïs de vendre une partie de leurs stocks au Japon, premier consommateur mondial de la céréale.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé à 3,5850 dollars, contre 3,6100 dollars mardi (- 0,69 %). Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 4,6075 dollars, contre 4,5350 dollars à la clôture précédente (+ 1,60 %). Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s'est établi à 8,7550 dollars contre 8,6850 dollars la veille (+ 0,81 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous