Chicago Le soja monte avec l'espoir d'une détente commerciale sino-américaine

AFP

Les cours du soja cotés à Chicago ont progressé lundi, profitant d'un accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine et d'un accord commercial « de principe » entre les Etats-Unis et le Japon. Le maïs a aussi avancé et le blé a reculé.

Les acteurs du marché ont été rassurés lundi par les propos du président américain Donald Trump, qui s'est montré confiant sur l'état des négociations commerciales avec la Chine lors de la dernière journée du sommet du G7 à Biarritz. « Nous avons des négociations très significatives, qui n'ont jamais été aussi significatives », a assuré le président américain, Donald Trump, depuis Biarritz, lors du sommet du G7.

Les tensions entre Pékin et Washington avaient connu une nouvelle escalade vendredi quand la Chine a annoncé de futurs tarifs douaniers supplémentaires sur des produits importés des Etats-Unis. Le soja, dont la Chine est le premier importateur mondial, est sur la liste des produits nouvellement taxés. Donald Trump a par ailleurs annoncé dimanche la conclusion d'un accord commercial « de principe » entre les Etats-Unis et le Japon, espérant que le texte puisse être formellement paraphé à l'occasion de l'assemblée générale de l'ONU en septembre. Cet accord couvre notamment le secteur agricole, selon le président américain.

Ces deux nouvelles ont « fait revenir les investisseurs sur le marché du soja », a expliqué Michael Zuzolo de Global Commodity Analytics and Consulting. « Le maïs et surtout le blé ont été mis un peu de côté, notamment parce que le dollar s'est renforcé, ce qui a tendance à éloigner les fonds spécialisés en matières premières », a poursuivi l'expert. Un renforcement du dollar, la devise d'échange de ces matières premières, éloigne les investisseurs munis d'autres monnaies. Malgré le rebond de lundi, les analystes restaient prudents quant à l'évolution du cours de l'oléagineux, particulièrement sensible aux développements sur le front du commerce.

« Je ne vois rien qui pourrait créer un environnement propice à une hausse prolongée des prix du soja », a souligné Michael Zuzolo, notant toutefois que des rendements plus faibles que prévu pourraient être de nature à faire monter les cours. Les experts du cabinet Pro Farmer ont en effet livré la semaine dernière leurs prévisions sur les récoltes de maïs et de soja à l'issue d'une tournée dans plusieurs Etats du « Midwest », le grenier à grain des Etats-Unis. Ces estimations sont inférieures à celles du ministère américain de l'agriculture (USDA).

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé à 3,6825 dollars, contre 3,6775 dollars vendredi (+ 0,14 %). Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 4,7525 dollars, contre 4,7775 dollars à la clôture précédente (- 0,52 %). Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s'est établi à 8,6725 dollars, contre 8,5650 dollars vendredi (+ 1,26 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous