L'info marché du jour La demande est forte, les acheteurs continuent d'être présents

Terre-net Média

La forte hausse du prix du blé n’a pas dissuadé les acheteurs, qui profitaient encore récemment du recul des prix pour faire des affaires à bon compte. Les achats se poursuivent, à l’instar de l’Algérie, qui vient d’acheter près de 240 000 t de blé meunier.

La demande est forte, les acheteurs continuent d'être présents Malgré les difficultés logistiques sur le transport des grains, les expéditions se poursuivent. (©Terre-net Média)À ne pas manquer : Pas de rupture des appros, mais des tensions sur le transport des céréalesAprès l’effondrement des prix engendré par le coronavirus, le cours du blé s’est nettement redressé depuis une dizaine de jours. L’échéance mai sur Eunonext a atteint son plus haut niveau en deux mois, et se rapproche désormais des 200 €/t . Mais malgré des prix qui ont considérablement augmenté, la demande reste très forte et les grands acheteurs continuent d’être présents sur le marché. Le dernier achat notable est celui de l’OAIC (Office algérien interprofessionnel des céréales), un organisme d'État chargé de l'importation des céréales dans le pays.À lire : Malgré le coronavirus, les exports de blé restent dynamiques !Le plus gros client du blé français a acheté ce jeudi 240 000 t de blé meunier. Un volume certes décevant comparé au précédant achat de 680 000 t datant du 12 mars ...
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous