Chicago Soja, blé et maïs reculent après des ventes décevantes

AFP

Les cours du soja, du blé et du maïs ont reculé jeudi à Chicago après des ventes américaines décevantes et à la veille d'un rapport mensuel très attendu sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde.

« Les ventes (américaines) ne sont pas bonnes pour cette période de l'année, elles n'aident pas le marché », a commenté Steve Georgy de la maison de courtage d'Allendale au sujet d'un rapport hebdomadaire du ministère américain de l'agriculture. Selon l'USDA, les ventes de soja sur la semaine terminée le 4 janvier ont reculé de 47 % par rapport à la moyenne des quatre semaines précédentes, celles de blé s'affichant en recul de 86 % à 71.500 tonnes en comparaison avec la même échelle de temps.

Le blé s'est affiché très en-dessous des attentes des analystes. « Le niveau de nos exportations (sur le blé) suggère que nos prix sont encore très élevés à l'échelle de la concurrence internationale », a indiqué Jason Roose de US Commodities.

Les ventes de maïs ont reculé quant à elles de 54 % sur les quatre dernières semaines à 438.000 tonnes, proches toutefois de la fourchette moyenne des anticipations des analystes, entre 350.000 et 750.000 tonnes, a rappelé la société CHS Hedging.

Le maïs a bénéficié dans le même temps d'une forte progression des cours du pétrole depuis le début de l'année, favorisant la production d'éthanol, ce biocarburant étant consommateur de la céréale. « Avec un prix de l'énergie qui monte et un prix du maïs bas, c'est très positif pour le commerce de l'éthanol » et dans un second temps pour le cours du maïs, a expliqué Jason Roose.

Les courtiers se préparaient à la publication vendredi du rapport mensuel sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde par l'USDA. Les anticipation d'exportations sur le soja seront l'un des éléments à suivre, car ce niveau est « encore loin des attentes » selon Steve Georgy. Concernant le blé, les analystes de Commerzbank ont évoqué des anticipations de surfaces cultivées à 31,3 millions d'acres, soit « le niveau le plus bas depuis 1909 ».

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a clôturé à 3,4875 dollars, contre 3,4900 mercredi. Le boisseau de blé pour mars, également le contrat le plus échangé, a terminé à 4,3325 dollars contre 4,3425 dollars à la précédente clôture. Le boisseau de soja pour mars, contrat le plus actif, a fini à 9,5000 dollars contre 9,5500 dollars la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous