Semoir monograine Ozdoken : le matériel de semis turc débarque en France pour les cultures en rang

Terre-net Média

Agripartner importe désormais les semoirs monograines de la marque turque Ozdoken et complète ainsi son offre. Trois versions disponibles en fonction des besoins en termes de largeurs de travail, de facilité à replier et de changement d'inter-rang pour ceux qui font du maïs et des betteraves par exemple.

Semoir monograine OzdokenAgripartner importe les semoirs mongraines de la marque turque Ozdoken en plus des outils de désherbage mécanique. (©Ozdoken) 

Agripartner étoffe son catalogue de matériels de semis grâce aux modèles de la marque turque Ozdoken, qui complètent la gamme d'outils de désherbage  mécanique déjà commercialisée par l'importateur. 

Le modèle VPYT bénéficie du double châssis télescopique et sa largeur de semis varie de 4,5 à 6 m. Au transport, l'engin reste sous la barre des 4 m grâce au système de reliage, qui prend juste quelques secondes. Évidemment, il suffit d'actionner l'hydraulique du tracteur pour replier le châssis dont le nombre de rang oscille entre 6 et 8. Il peut opter pour un intervalle de 65 à 75 cm en fonction de sa pratique culturale.

Un double châssis repliable télescopique

Le semoir VPKT profite en plus de la fonction extension permettant d’ajuster l’inter-rang selon le type de culture semée. Le producteur peut donc choisir de semer du maïs à 75 cm et des betteraves à 45. En termes de nombre de rangs, idem que la version précédente avec 6 à 8 rangs et un ajustement de l’inter-rang de 45 à 75 cm, soit de 2,7 à 6 m de largeur de semis.

Le troisième modèle, baptisé Oktopus, profite du bâti repliable. Il correspond aux exploitations en recherche d'une solution efficace qui combine le débit de chantier et la simplicité côté transport. La série offre un éventail de largeurs de semis de 5,6 à 6 m et embarque de 8 à 12 rangs selon l'intervalle, qui oscille de 50 à 80 cm. Quelle que soit la déclinaison choisie, sur route, la largeur n'excède pas 3 m.

De l'aluminium pour davantage de résistance

Question équipement, les semoirs peuvent profiter d'une unité de fertilisation et/ou de micro-granulation. Le boîtier de distribution en aluminium résiste aux chocs et aux conditions climatiques variables. L’insert de frottement garde le contact en permanence avec le disque, pour assurer l’étanchéité du mécanisme. La distribution est composée d’un plateau de semis en acier inoxydable et sa surface est lisse pour ne pas dégrader les graines. La marque souligne la simplicité du changement des disques. Selon le type de culture, il suffit de choisir l'une des trois cannelures :

  • Maïs, betterave sucrière, soja
  • Petit tournesol
  • Gros tournesol et citrouille


Le double-sélecteur s'ajuste selon la taille des graines pour réguler la population et le contrôle via la lucarne semble facile pour vérifier si le réglage est optimal ou pas.

Plus d'homogénéité pour une meilleure levée

L' homogénéité du semis accélère la levée grâce à la régularité de la profondeur, le plombage suffisant et la fermeture correcte du sillon. Les éléments turcs sont conçus pour travailler à grande vitesse. Le chasse-mottes installé à l'avant évacue les résidus et les obstacles nuisibles à la bonne germination (mottes, pierres, débris...).

Le dispositif à double disque ouvre le sillon et maintient la profondeur grâce aux roues de jauge en caoutchouc. Celle-ci peut varier de 1 à 10 cm. Enfin, la pression  de rappui change selon le réglage des deux roues plombeuses inclinées. Quelles que soient les conditions, le constructeur assure que le sillon est refermé correctement pour faciliter la remontée d'eau par capillarité.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous