; John Deere lance sa technologie See & Spray au Sima

Sima 2022 John Deere présente un pulvérisateur équipé de caméras

Antoine Humeau Terre-net Média

Seule nouveauté présentée par la firme américaine à l’occasion du Sima 2022, le pulvérisateur See & Spray. Un engin équipé de caméras pour détecter les adventices. Date de commercialisation annoncée pour la France : printemps 2024.

John Deere See & SprayLe système See & Spray, basé sur la technologie See & Spray™ Select, déjà commercialisée aux États-Unis, consiste à détecter par caméra les différences de couleur dans le champ. (©John Deere) 

Le stand de John Deere s’étend toujours sur 3 000 m2, surface identique à la précédente édition du Sima en 2019, mais avec moins de machines. « Cela nous laisse la place pour atteler des outils derrière, de les présenter en situation », justifie Julien Saint-Laurent, le directeur marketing de John Deere France. La firme de Moline (Illinois) n’y expose qu’une seule nouveauté cette année. Il s’agit du pulvérisateur See & Spray.

Le pulvérisateur, fabriqué dans l’usine de Horst aux Pays-Bas existe déjà. La nouveauté, c’est le système See & Spray, basé sur la technologie See & Spray Select, déjà commercialisée aux États-Unis. Il consiste à détecter les différences de couleur dans le champ au moyen de caméras installées sur la rampe. Et tout cela à plus de 15 km/h, promet la firme. Jusque-là, la détection des adventices se faisait par cartographie : « Entre la photo, et le traitement des données, il y avait au minimum 24h, ce n’était pas très réactif, la parcelle pouvait déjà avoir changé de physionomie », raconte Julien Saint-Laurent. Le système See & Spray se veut donc plus réactif, l’analyse se fait en temps réel.

Commercialisé en 2024 en France

Les caméras et d’autres composants matériels sont intégrés directement dans l’équipement. Une caméra est installée tous les mètres le long de la rampe sur l’ensemble de la largeur de travail afin de détecter très rapidement les plants verts. Des processeurs graphiques traitent les images et les buses de pulvérisation se déclenchent individuellement lorsqu’une tâche verte est détectée, pour une application d’herbicide la plus ciblée possible avant la levée. « Toutes les mauvaises herbes visibles à l’œil nu sont également détectées par les caméras », assure le constructeur américain.   

Caméra See & Spray de John DeereLes caméras sont positionnées tous les mètres le long de la rampe. (©Antoine Humeau)

Après la levée, le système peut encore être utilisé pour toutes les cultures en ligne avant le couvert plein, assure la firme. « Les rangs de culture peuvent être ignorés par le pulvérisateur, ce qui permet de cibler et de traiter les mauvaises herbes entre les rangs ».

John Deere garantit un taux de réussite équivalent à celui de la pulvérisation d’ensemble et fait valoir « une réduction de consommation pouvant atteindre les deux tiers ». Des chiffres difficilement vérifiables.

Le système présenté par John Deere ne sera pas commercialisé en France avant 2024. Le constructeur américain emboîte le pas de Berthoud et d’Amazone, le constructeur français ayant mis sur pieds la technologie Sniper. La firme allemande, avec Bosch et BASF, a développé le système Smart Sprayer. Son dispositif de détection des adventices par caméras avait été présenté au salon allemand Agritechnica en 2019.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média