; Alerte sécheresse en Corse du Sud avec restrictions d'eau

Sécheresse La Corse-du-Sud en « alerte sécheresse » avec restriction d'eau

AFP

La Corse-du-Sud a basculé « en alerte sécheresse » vendredi, après une « dégradation rapide de la situation ces dernières semaines », et le département est désormais soumis à des restrictions d'eau, a annoncé la préfecture dans un communiqué.

Cette décision a été prise par le comité de suivi hydraulique de Corse-du-Sud, qui réunit l'Etat, la collectivité de Corse, les maires et les socio-professionnels, a précisé la préfecture.

Les restrictions d'usage de l'eau, applicables dès samedi et au moins jusqu'au 12 juillet, concerneront à la fois les propriétaires privés et les collectivités publiques. Il sera notamment interdit, entre 9h et 19h, de laver des véhicules, vidanger ou remplir des piscines et arroser des espaces verts publics et privés. L'interdiction concerne également l'arrosage des terrains de sport, l'irrigation des cultures maraîchères ou encore le lavage des voies de circulation.

« Il est demandé à chacun de faire preuve de civisme et de responsabilité pour s'assurer de la bonne mise en œuvre de ces mesures », a appelé de ses vœux la préfecture.

Des amendes pouvant aller jusqu'à 1 500 euros sont prévues pour les contrevenants.

Ce basculement en alerte sécheresse a été décidé après le constat d'une « dégradation rapide de la situation ces six dernières semaines », avec « un déficit de précipitation de 40 % par rapport à la moyenne attendue pour un mois de mai », « des températures très élevées atteignant + 4 degrés par rapport aux normales saisonnières sur les 15 premiers jours du mois de juin » et « la très forte sécheresse des sols dans les secteurs littoraux, qui s'aggrave également à l'intérieur de l'île », comme l'avait indiqué lundi la préfecture.

« Le niveau des nappes souterraines du sud de l'île et les retenues des barrages EDF restent au-dessus des seuils d'alerte », avait-elle cependant précisé, les jugeant « soumis à des prélèvements supérieurs à la moyenne pour cette période de l'année du fait d'une consommation d'eau qui augmente rapidement ».

Le mois de mai a été « exceptionnellement chaud » en Corse, avait souligné début juin Météo-France, en précisant qu'il a été « le deuxième mois de mai le plus chaud des 50 dernières années », à 2,3 degrés au-dessus de la normale.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP