Réutiliser les eaux usées Olivier Gaudino, agriculteur : « la ressource en eau usée traitée est gratuite »

Nicolas Mahey Terre-net Média

Olivier Gaudino est producteur céréalier et éleveur de bovins viande sur 183 ha en Indre-et-Loire. Il irrigue ses cultures à partir d'eaux usées depuis 10 ans et partage avec nous cette expérience.

Olivier GaudinoOlivier Gaudino réutilise des eaux usées pour l'irrigation depuis 2010. (©Olivier Gaudino)

« Nous sommes deux agriculteurs à irriguer à partir d’eaux usées provenant de la ville de Château-Renault [Indre-et-Loire]. En 1998, la station d’épuration devait être refaite. Mais avec les nouvelles réglementations, il n’était plus possible de diluer les rejets à la rivière. La municipalité a donc décidé de stocker l’eau dans un bassin pour qu’elle soit réutilisée en irrigation. La mise en service a eu lieu en 2010.

Nous nous sommes équipés d’arroseurs, et mon matériel m’a coûté 40 000 €. J’ai choisi un modèle robuste, car l’azote contenu dans l’eau est un peu corrosif. Mais en termes de fertilisation, cela a peu d’impact. En revanche, la teneur en potasse est intéressante. Je n’ai plus besoin d’en apporter. Avoir de l’eau sur cette partie de l’exploitation, auparavant non irriguée, m’a permis d’intégrer de nouvelles cultures, notamment du maïs.

C’est une sécurité en cas de sécheresse : sur blé, je peux mettre un tour d’eau s’il fait sec en avril, ou aider les colzas à lever. J’ai globalement gagné en rendement.

Côté organisation, il faut une bonne coordination avec le prestataire pour surveiller le niveau du bassin. La station remonte 1 000 m3/j. En saison, 2 000 m3 sont pompés quotidiennement. La grande capacité du bassin, de 50 000 m3, fait tampon. À l’inverse, il y a toujours la possibilité de rejeter le trop-plein dans la rivière. C’est le cas lors d’un printemps humide, quand le bassin est rempli et qu’on ne peut pas irriguer. Il a fallu trouver le rythme mais, en dix ans de pratique, j’ai su m’adapter.

L’électricité [utilisée pour le pompage, NDLR] me coûte 0,04 ou 0,05 €/m3. Mais en tant que service rendu à la collectivité, la ressource en eau usée traitée est gratuite. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous