Biocontrôle Rhapsody, une nouvelle solution contre les maladies fongiques et bactériennes

Terre-net Média

Bayer propose sa nouvelle solution de biocontrôle, Rhapsody, utilisable sur de multiples cultures : colza, betterave à sucre, pomme de terre, cultures légumières, ... contre des champignons et bactéries. La solution est utilisable en agriculture biologique.

Composé de la bactérie Bacillus subtilis (souche QST713), Rhapsody est la nouvelle solution de biocontrôle proposée par Bayer pour protéger les cultures de certaines maladies fongiques et bactériennes. Cette solution dispose d'un « large spectre » et est utilisable en agriculture biologique, présente Bayer.

Ce nouveau produit peut être utilisé sur colza pour lutter contre le sclérotinia « en association avec une solution fongicide conventionnelle à dose réduite. Il permet aux colzaïculteurs d’intégrer une solution naturelle efficace, tout en conservant quantité et qualité de récolte », précise Bayer dans son communiqué. C'est aussi la première solution de biocontrôle homologuée sur la betterave à sucre et la pomme de terre. «  En betterave, il permet une nouvelle approche de protection contre la cercosporiose. Utilisé dans le cadre d’un programme, Rhapsody permet de concilier biocontrôle, réduction de l’IFT et protection de la récolte par la gestion des résistances (nouveau mode d’action) et le gain de rendement. En pomme de terre, contre le rhizoctone du sol, Rhapsody pourra être utilisé seul dans le cas d'une pression modérée ou en association avec un produit conventionnel ».

La solution dispose également d'un large spectre d'activités sur les cultures légumières : « botrytis de la tomate, pythium sur carotte, maladie du collet de la salade, traitements des substrats pour les champignons de couche, ... ». Elle doit être positionnée en préventif, avant l’apparition du risque et dans le cadre de programmes associant des solutions conventionnelles ».  Parmi les autres usages possibles de Rhapsody : la pourriture grise en vigne, les monilioses et le feu bactérien en arboriculture.

Bayer s'engage depuis plusieurs années dans le biocontrôle. « Les moyens en recherche et développement n'ont jamais été aussi importants : 40 M€ par an sont investis dans la recherche spécifique de substances naturelles de protection des plantes », précise la firme.  « Nous voulons nous donner les moyens de mettre au point les innovations utiles pour contribuer à l’agriculture de demain. Et cet engagement se concrétise car fin août, nous avons obtenu l’homologation de Rhapsody », indique Caroline Protat, directrice marketing de Bayer.  
 
 
 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous