Moisson 2015 Blés échaudés, douche froide pour Bernard Pellausy : 20 q/ha de potentiel perdu

Terre-net Média

Agriculteur dans le Tarn-et-Garonne, Bernard Pellausy a récolté ses orges arrivées plus tôt à maturité du fait d'une météo particulière. Satisfait des résultats, il ne peut pas en dire autant du potentiel de ses blés, moins chanceux, victimes d'échaudage.

Bernard PellausyL'été dernier, devant son maïs, Bernard Pellausy nous confiait déjà l'importance que revêtait l'accès à l'eau pour son système. (©Terre-net Média)

Bernard Pellausy à Verdun-sur-Garonne a bouclé sa première récolte de la campagne, celle de ses dix hectares d’orge d’hiver. « La veille des pluies, le 10 juin. Résultats : 56 q/ha de rendement, 69 de PS et 12,8 % d’humidité. » Au niveau d’une bonne moyenne malgré les dix jours d’avance. « Normalement, je ne commence pas avant le 20 juin. Mais 18 jours de conditions météo partagées entre vent d’Autan chaud et vent d’ouest froid et sec ont accéléré la maturation des grains. »

Ce qui n’a pas joué en la défaveur des orges a, par contre, rapidement desséché les blés. « Alors que le potentiel était très bon, à 70 q/ha, cette période d’échaudage l’a entamé de 20 q/ha. » Bernard Pellausy a réussi tant bien que mal à contenir le phénomène. « Sur 40 de mes 68 ha de blé, j’ai apporté 30 mm d’eau, mais 5 à 6 jours trop tard pour parvenir à préserver le potentiel de départ. Je n’ai pas pu intervenir à temps parce qu’au même moment, je devais arroser les maïs, soja et tournesol pour assurer une levée homogène. Impossible de tout gérer. » En absence d’eau, le potentiel sera diminué de 25 q/ha, et "seulement" de 15 q ailleurs, pour un résultat moyen à 50 q/ha, quand l’année dernière il atteignait 65 q. « Echaudé mais pas encore mûr, le blé ne devrait pas voir la moissonneuse-batteuse arriver avant le 27-28 juin. » Seul un excès d’eau pourrait aujourd’hui encore plus compromettre la récolte, au niveau de la qualité cette fois.

Quant aux colzas, à part des problèmes de fécondation pour certaines variétés, le potentiel est plutôt bon, à 35 q/ha. « Nous devrions vérifier cela dès la semaine prochaine. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous