L'actu de Terres Inovia Bien utiliser la propyzamide en colza

Terre-net Média

D'un point de vue calendrier, la période d'usage de la propyzamide a débuté. Mais des questions se posent cette année notamment au regard des conditions pédoclimatiques ou des possibles effets "parapluie" pour les gros colzas.

ColzaSelon Terres Inovia, la propyzamide limite fortement la pression de sélection de graminées résistantes aux herbicides foliaires. (©Terres Inovia)

Pour rappel, la propyzamide (contenue dans le Kerb Flo et produits génériques, et Ielo/Yago/Biwik) a une action à 100 % racinaire et systémique, assez lente car le produit doit migrer par les racines (plateau de tallage).

Quelles sont les graminées ciblées ? Ray-grass, vulpin, repousses de céréales (blé surtout), brome, folle avoine (d’hiver surtout), pâturin, vulpie, agrostis. Ce produit joue un rôle clé pour le contrôle des graminées en colza avant hiver et en particulier dans le cas de fortes infestations.

Un rôle clé pour la gestion à long terme du désherbage

La propyzamide limite fortement la pression de sélection de graminées résistantes aux herbicides foliaires. Pour préserver la durabilité des solutions type « dimes » (notamment cléthodime dans Centurion, Select, Balistik...) et parce que certaines cultures ne disposent pas d’autres alternatives, la propyzamide est aujourd’hui essentielle en complément des méthodes agronomiques préventives (rotation, labour, faux-semis…).

3 règles d’or à respecter :

  • 1. Une seule propyzamide à 750 g/ha par campagne de colza, à partir de début novembre et et en évitant les applications tardives à partir du mois de janvier. Terres Inovia ne recommande pas de double application de propyzamide (Kerb puis Ielo par exemple).
  • 2. Pas d’application sur un sol trop sec ou saturé en eau pour éviter les échecs (sécheresse ou asphyxie racinaire) ou les ruisselements.
  • 3. Pour une bonne efficacité : appliquer sur sol froid (< 10°C, idéalement 5°C), si possible avant une pluie conséquente (20 mm idéalement) et sur adventices au système racinaire peu développé.

Quel est le positionnement optimal de la propyzamide contre les graminées ?

- Appliquer dès que le sol est suffisamment froid (cela ne commence à évoluer véritablement dans ce sens que depuis ces derniers jours) afin d’éviter une dégradation trop rapide de la molécule, synonyme de perte d’efficacité dans la durée. À cette période, les graminées sont en début de tallage. En raison d’une masse racinaire peu développée, l’herbicide sera donc plus efficace, contrairement aux applications de janvier sur des graminées développées ;
- Privilégier l'application du produit sur sol humide pour maximiser l’efficacité de l’action racinaire ;
- L'application doit être suivie d’une pluie suffisante (20 mm dans les jours suivants l’application) et c’est encore plus vrai en cas de colza couvrant.

Quels sont facteurs pouvant pénaliser l’efficacité de la propyzamide vis-à-vis des graminées ?

  • Levées précoces de graminées (fin août / septembre) et/ou abondantes non maîtrisées par les herbicides avant l’entrée hiver (les racines peuvent alors être trop développées) ;
  • Application trop tardive (mi à fin janvier) sur des adventices trop développées ;
  • Façons culturales simplifiées sans labour (présence de mulch) ;
  • Sols à forte teneur en argile et MO ;
  • Sols hydromorphes avec asphyxie des graminées (induisant une faible absorption du produit).

Qu’en est-il de l’effet « parapluie » ?

Les colzas atteignant ou dépassant 2 kg/m² de matière verte avec de longs pétioles couvrent le sol et pourraient faire obstacle aux herbicides. Pour les produits contenant la propyzamide, il est important de positionner l’application au plus proche d’une pluie significative pour favoriser sa diffusion à la surface du sol.

Attention pour Ielo/Yago/Biwix, il est préférable d’attendre que le colza se « tasse » un peu après les premiers froids pour limiter vraiment l’effet parapluie. Pas d’application de ce produit sous la pluie. L’aminopyralide est un produit systémique et pénètre surtout par les organes aériens des adventices. L'effet de couverture est donc plus gênant que pour la propyzamide.

NB : pour les mélanges de Mozzar/Belkar (produit foliaire également) avec les produits à base de propyzamide, mieux vaut là aussi attendre un tassement de colza pour espérer atteindre la cible adventices. Assurez-vous que ce type d’anti-dicotylédones soit bien nécessaire car l’effet de concurrence colza/adventices est parfois très fort.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous