; Pour les semis 2022 les surfaces de tournesol devaient atteindre 780 000 ha

Pour la filière oléopro Objectif : 900 000 ha de tournesol en 2023 dans l'Hexagone

Terre-net Média

Alors que la deuxième vague des semis de tournesol est en cours, les surfaces devraient atteindre les 780 000 ha pour les semis 2022, selon la Fédération française des producteurs d'oléagineux et de protéagineux (Fop).

Semis de tournesol La deuxième vague des semis de tournesol 2022 est en cours. Et chez vous ? N'hésitez pas à laisser un commentaire sous l'article. (©Jean Decombard/Twitter)

« En concertation avec Terres Inovia et Terres Univia, la Fop table sur 780 000 ha de tournesol en 2022 », contre 699 000 ha la campagne passée (données Agreste, 1er décembre 2021), indique Arnaud Rondeau, chargée de mission relations terrains et environnement à la Fop. 

Deuxième vague de semis en cours

« Les estimations devraient être plus précises d'ici un mois : il y a eu quelques switchs d'autres cultures de printemps, dont le maïs. En ce qui concerne les  jachères, c'est vraiment à la marge... La première vague des semis 2022 a eu lieu il y a 15 jours, 3 semaines et pour la deuxième, les agriculteurs sont actuellement en plein dedans. » 

En témoignent leurs nombreux partages sur les réseaux sociaux : 

Agriculteur dans l'Oise, Christophe Grison a choisi le tournesol suite à un colza retourné. « Faire et recommencer, c'est un peu l'éternel dossier chez nous... Le colza a très mal levé à cause de la sécheresse l'année dernière, puis nous avons des attaques de pigeons », explique-t-il. 

Inquiétude pour les besoins en huile

Avec la guerre en Ukraine, l'inquiétude monte quant à une pénurie d'huile de tournesol, comme le partageaient nos confrères du Figaro. « Pour le groupe Avril, les marques d'huile alimentaire, comme Lesieur, utilisent 100 % de tournesol français. Du côté des marques distributeurs, le tournesol est importé à 100 % depuis l'Ukraine habituellement ».

Pour cette année, la filière oléopro ne se dit pas inquiète. « Il y a encore du stock et des flux sont gérés, pour le moment, par trains et camions. Mais pour l'année prochaine, l'inconnue est complète, compte-tenu du contexte... », précise Arnaud Rondeau.

Objectif : 900 000 ha en 2023

La filière compte aussi faire « reconnaître les atouts de l' huile de colza, dans des utilisations en mélange » et elle vise 900 000 ha de tournesol en France pour les semis 2023. « Avec le programme de multiplication en place, les semenciers devraient pouvoir largement couvrir les besoins en semences ». 

Lors de sa conférence, le groupe Avril a également précisé vouloir investir dans des usines de trituration dans l'Hexagone, « nous sommes à ce jour en sous-capacité ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média