Tereos Première campagne pilote pour des betteraves certifiées HVE

Terre-net Média

« Après s'être lancé dans la production de sucre de betterave biologique, Tereos poursuit le développement de son offre en proposant dès 2020, une gamme de sucre issu de betteraves HVE (Haute Valeur Environnementale) », présente le groupe coopératif. La première campagne test est donc initiée sur le site d'Artenay (Loiret), avec une quinzaine d'associés et environ 400 ha de betteraves HVE.

« Tereos se doit de répondre aux attentes sociétales et d'accompagner ses associés coopérateurs dans l’évolution des pratiques culturales. » Pour cela, le groupe coopératif a choisi d'étudier « une nouvelle voie, entre agriculture conventionnelle et agriculture biologique : celle de l'agriculture HVE ».

Avec le lancement d'une campagne pilote cette année, « nous souhaitons contribuer à la reconnaissance et à la valorisation des bonnes pratiques agricoles de nos coopérateurs déjà certifiés. Notre objectif est de pouvoir proposer cette démarche dès la campagne 2021/22 sur l’ensemble de notre zone d’approvisionnement selon l’évolution des marchés », témoigne Jean-Charles Lefebvre, président du Conseil de surveillance de Tereos. 

En « réponse à un enjeu d'avenir »

Le groupe entend alors « devenir leader dans la production et la commercialisation de sucre de betteraves HVE en proposant une gamme complète à destination des industriels (BtoB) et des consommateurs finaux (BtoC) ». « Si ce marché est encore émergent, nous sommes persuadés qu’il répond à un enjeu d’avenir », ajoute Jean-Charles Lefebvre. « Cette production s’inscrit d’ailleurs dans le cadre de la Loi Égalim ayant notamment pour objectif de favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous ainsi que dans le volet agricole du plan de relance puisque celui-ci prévoit la création d’un crédit d’impôt HVE pour les agriculteurs souhaitant s’engager dans la démarche », précisent les équipes Tereos.

La HVE, c'est quoi exactement ?

Pour rappel, la Haute valeur environnementale correspond au niveau le plus élevé de la certification environnementale des exploitations agricoles. « Il s’agit d’une démarche volontaire et accessible à toutes les filières, mise en œuvre par les agriculteurs pour valoriser leurs bonnes pratiques agro-écologiques sur l’ensemble de leur exploitation. » Le ministère de l'agriculture dénombrait un total de 5 388 exploitations certifiées au 1er janvier 2020, contre 1 158 en 2019 et l'objectif est fixé à 15 000 pour 2022.

La HVE repose sur quatre piliers :

  • « La protection de la biodiversité (ex : aménagement de bandes enherbées en bordure de champ, introduction de nouvelles cultures et espèces, allongement de la rotation, installation de ruches) »
  • « La stratégie phytosanitaire (ex : désherbage mécanique, traitement chimique localisé, utilisation d’Outils d’Aide à la Décision) »
  • « La gestion de la fertilisation (ex : utilisation d’OAD, réalisation de reliquats azotés, apports azotés localisés, implantation de culture intermédiaire piège à nitrates) »
  • « La gestion de la ressource en eau (ex : régulation de l’irrigation, utilisation d’OAD). La promesse : une agriculture préservant l’écosystème naturel et réduisant au minimum la pression sur l’environnement. Contrairement au niveau 2 de la certification, qui engage une obligation de moyens, la Haute Valeur Environnementale (niveau 3) s’appuie sur une obligation de résultats. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous