Limaces Au vu des conditions climatiques, la surveillance est recommandée

Terre-net Média

Le retour des précipitations semble réactiver l'activité des limaces dans plusieurs régions. L'observation à la parcelle est donc recommandée, surtout pour celles qui sont à risque. [Article mis à jour, publié initialement le 26 août 2020]

Limace Vigilance pour les parcelles de colza les moins avancées. (©André Chabert, Acta)

Pour gérer la présence de ces gastéropodes, il est recommandé d'évaluer le risque à la parcelle, précisent Céline Robert et Laurent Ruck de Terres Inovia. « Soit par observation directe des limaces actives sur le sol humide en surface, avant qu'il ne fasse trop jour. Soit par piégeage, en disposant un abri sur la surface du sol (carton plastifié, tuile, soucoupe plastique, planche, etc.) ou, mieux, un véritable piège à limaces développé par l'Inrae et disponible auprès des sociétés phytosanitaires ».

Comment observer ?

« La méthode optimale est l'utilisation de ces derniers pièges. » Arvalis rappelle le protocole à suivre :

  • « disposer 4 pièges (minimum) de type Inrae (0,25m x 0,25m) donnant une surface totale de piégeage de 1 m² » ;
  • « les positionner à au moins une dizaine de mètres les uns des autres et à au moins 10 m de la bordure » ;
  • « de préférence poser les pièges le soir après les avoir humidifiés à saturation et les relever le lendemain matin à la fraîche » ;
  • « ne pas mettre de granulés anti-limaces sous les pièges » ;
  • « déplacer les pièges de quelques mètres et les réhumidifier avant chaque nouvelle estimation ».

Attention aux colzas les moins avancés 

La vigilance est notamment de mise sur colza, pour les parcelles les moins avancées. Dans certains secteurs, les plantes lèvent seulement avec le retour des pluies depuis la semaine passée, comme chez Gilles vk. Pour rappel, le seuil de nuisibilité s'étend jusqu'au stade 3 feuilles.

Cliquez sur le curseur pour lancer la vidéo.

Retrouvez ci-dessous la pression limaces dans chaque région suite aux observations du réseau De Sangosse sur colza :

Carte pression limaces sur colzaCarte au 5 octobre 2020. En vert, la moyenne de limaces au m² est inférieure à 1, en jaune, la moyenne est de 1 à 4 limaces/m², en orange de 5 à 9 limaces/m², en rouge clair 10 à 14 limaces/m² et en rouge foncé 15 et plus. (©De Sangosse)

Raisonner l'intervention en fonction du risque

Les conditions climatiques et l'évolution du piégeage représentent des éléments clés pour raisonner une intervention contre les limaces.

Pour le blé, le seuil de risque démarre dès la levée et s'étend jusqu'au stade 3-4 feuilles. Au-delà, la culture disposera « d’un fort pouvoir de compensation, où il n’est plus nécessaire d’intervenir », précise Arvalis-Institut du végétal.

Arbre de décision d'intervention contre les limaces pour les céréales à paille.Arbre de décision d'intervention contre les limaces pour les céréales à paille. (©Arvalis-Institut du végétal)

Retrouvez, à ce jour, la pression limaces par région :

Carte pression limaces sur bléRetrouvez la pression limaces dans chaque région suite aux observations du réseau De Sangosse dans les futures parcelles de blé. En vert, la moyenne de limaces au m² est inférieure à 1, en jaune la moyenne est de 1 à 4 limaces/m², en orange 5 à 9 limaces/m², en rouge clair 10 à 14 et en rouge foncé 15 et plus.  (©De Sangosse)

Les cartes sont actualisées deux fois par semaine à partir des observations du réseau De Sangosse. Ces dernières sont réalisées par des agriculteurs bénévoles. Pour plus d'informations sur la pression limaces dans votre secteur, vous pouvez vous rendre sur l'observatoire du site "ciblage anti-limaces" proposé par De Sangosse.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous