L'actu de Terres Inovia Surveiller l'arrivée précoce des grosses altises dans certains secteurs

Terre-net Média

La baisse des températures puis la remontée au-delà de 20°C est l'élément déclencheur du vol des grosses altises. Ces conditions sont habituellement réunies autour du 15-20 septembre. Les variations de températures des jours passés dans le Centre et l'Ouest de la France notamment peuvent-elles entraîner une arrivée précoce des grosses altises dans les colzas ? Terres Inovia recommande de surveiller dès à présent la présence ou non des grosses altises dans vos parcelles.

Altise d'hiver sur colzaL'institut technique recommande une surveillance quotidienne, surtout pour les colzas peu vigoureux au démarrage. (©Laurent Jung/Terres Inovia)

La variation de températures est-elle intervenue trop tôt par rapport à la biologie de la grosse altise ? Nous n'avons pas forcément la réponse pour le moment, indiquent les experts Terres Inovia. Les réseaux BSV se mettent en place progressivement et les informations restent partielles à ce jour. A priori, il n'y a pas de grosses altises observées pour le moment, ni en végétation, ni dans les cuvettes jaunes.

Retrouvez des témoignages d'agriculteurs sur les semis de colza 2020 > Semer du colza ou non : une décision suspendue à la météo, mais pas seulement...

Vigilance pour les colzas peu vigoureux

L'institut technique recommande toutefois d'être vigilant, surtout pour les colzas peu vigoureux au démarrage (ex : levée après 1er septembre, colza en sol argileux, avec de nombreux résidus pailleux, présence de mottes...).

Certains secteurs, comme le Centre et l'Ouest de la France, ont bénéficié de conditions climatiques d'implantation globalement plus favorables cette année, permettant des semis précoces et des levées autour du 15-20 août. Pour ces parcelles, les colzas ont déjà atteint le stade 3-4 feuilles et ne sont pas donc plus considérés en période de risque vis-à-vis de la grosse altise.

Mise en place du suivi

Les captures dans les cuvettes jaunes (cuvettes enterrées impérativement) servent à détecter l'arrivée puis l'activité des altises d'hiver. Les pièges jaunes ne sont pas un outil de décision de traitement. C'est l'observation très régulière à la parcelle de l'état du colza entre les stades cotylédons et 3-4 feuilles étalées qui oriente la prise de décision.

Une fois la détection faite - en parcelle ou via signalement BSV ou autres - observer au crépuscule, ou mieux, dans l'obscurité si les altises sont effectivement actives et voraces. L'activité des insectes étant nocturne, peu de chance de les observer en pleine journée (à moins de visiter une parcelle au moment même où les insectes colonisent la parcelle). 

Ne pas confondre petites et grosses altises

Actuellement, des petites altises peuvent être visibles selon les secteurs. Attention à ne pas confondre les deux ravageurs !

Savoir faire la différence entre petite et grosse altiseSavoir faire la différence entre petite et grosse altises. (©Terres Inovia)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous