L'actu de Terres Inovia Un tour de plaine, pour des parcelles de tournesols plus saines

Terre-net Média

La visite sanitaire des tournesols durant l’été est un rendez-vous incontournable pour la réussite de la culture. En parcourant vos parcelles vous contrôlerez l’état sanitaire et pourrez ainsi agir et anticiper pour limiter l’extension des maladies, carences, parasites, adventices... Aujourd’hui, l’outil mobile « Tour de plaine » vous guidera et facilitera ce diagnostic au champ.

Visite des parcelles de tournesolLa période d’observation idéale se situe entre la fin floraison et le début maturation des tournesols. (©Terres Inovia) Le complexe parasitaire du tournesol évolue et doit être pris en compte pour préserver le rendement et assurer la pérennité de la culture dans les assolements. De plus, une bonne connaissance de l’historique sanitaire des parcelles permet d’anticiper et de mettre en œuvre les pratiques permettant de gérer la pression parasitaire et adventices en perturbant leur installation.

La visite sanitaire devient alors le rendez-vous incontournable de l’été ! Avec le diagnostic sanitaire de l’année en cours, vous prendrez les bonnes décisions sans attendre :

 - Dès la récolte prochaine en organisant les chantiers de récolte et la gestion des résidus afin de réduire l’inoculum maladies ou le stock grainier. Exemple : récolter les parcelles infestées par l’orobanche cumana en dernier pour limiter sa dissémination et éviter de broyer les cannes, préférer enfouir les résidus dès que possible.

 - Dès aujourd’hui dans les parcelles en intervenant directement par arrachage manuel pour limiter l’expansion des adventices envahissantes. Exemples : tournesol sauvage, xanthium… ou orobanche cumana

- Pour les prochaines implantations, en adaptant vos pratiques culturales. Exemples : apport de bore, stratégie et programmes de désherbage adapté à la flore adventice identifiée...
 - En adaptant le choix variétal du prochain tournesol en fonction des maladies identifiées. Exemple : des maladies parfois très pénalisantes pour le rendement, comme le mildiou ou le verticillium, sont gérées essentiellement par le choix d’une variété adaptée.

Votre tour de plaine en pratique :
- Quand ? La période d’observation idéale se situe entre la fin floraison et le début maturation des tournesols.
Avant ce stade, il est possible que certaines maladies ne soient pas encore visibles et que les hampes d’orobanche cumana n’aient pas émergé. En fin de maturation, il sera trop tard pour faire un diagnostic satisfaisant car certains symptômes, comme les grillures de verticillium, pourront se confondre avec la sénescence de la plante.
- Comment ? Laissez-vous guider au fil des écrans de l’application T our de plaine. Commencez par un regard d'ensemble de la parcelle pour repérer d’éventuelles zones suspectes et en identifier la cause. Puis sillonner le champ en observant les organes des plantes (feuilles, tige, capitule) et la flore adventice. Une cinquantaine de plantes au total, observées en plusieurs points de la parcelle, suffisent pour un bon diagnostic !

« Tour de plaine », l’expertise de Terres Inovia dans la poche

Tour de plaine est un outil, simple et pratique, conçu par Terres Inovia pour accompagner chaque producteur de tournesol lors de cette tournée estivale et le guider pas à pas dans la visite sanitaire de ses parcelles.

En passant en revue les maladies et carences les plus fréquentes ainsi que les principales adventices difficiles, l’outil aide l’utilisateur à repérer les symptômes présents, à en évaluer l’importance, et enregistre facilement les observations. À la fin de la visite, Tour de plaine synthétise les notations et délivre un diagnostic sanitaire complet de la parcelle ainsi que des conseils adaptés à la situation, issus de l’expertise de Terres Inovia. En un clic, bilan et conseils sont envoyés par mail à l’utilisateur. Ces éléments d’informations viendront ainsi alimenter l’historique parcellaire de son exploitation !

5 étapes pour obtenir un diagnostic sanitaire complet et des conseils personnalisés

  1. Je situe ma parcelle :  je renseigne les caractéristiques principales de la parcelle en 5 questions (localisation et nom de la parcelle, variété, profondeur de sol, conduite irrigation ou sec).
  2. J’observe ma parcelle : je note le stade et vue d’ensemble pour repérer d’éventuelles zones suspectes.
  3. J’observe les plantes (feuilles, tige, capitule) : une observation pas à pas à l’aide de photos et d’un descriptif me permet d’identifier les symptômes des principales maladies et carences et d’évaluer le niveau de pression.
  4. J’observe la flore adventice : le diagnostic est centré sur 5 adventices envahissantes et l’orobanche cumana à partir de l’évaluation de leur niveau de présence.
  5. J’obtiens immédiatement un bilan sanitaire visuel, des informations techniques et des conseils adaptés !

Auteur : Claire Martin-Monjaret

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous